Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Le PSG sur France Bleu Paris

Le divorce entre le PSG et Neymar est-il inéluctable ?

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Sifflé par une partie des supporters ce dimanche, Neymar ne portera sans doute plus le maillot du Paris Saint-Germain. Retour sur la lente dégradation de la relation entre le joueur, le club et le public.

Neymar pourrait ne plus jamais les couleurs du Paris Saint-Germain.
Neymar pourrait ne plus jamais les couleurs du Paris Saint-Germain. © AFP - Frank Fife

Écarté de la feuille de match pour la reprise de la Ligue 1, Neymar pourrait bien ne plus jamais porter le maillot du Paris Saint-Germain. Le joueur le plus cher de l'histoire, qui depuis quelques semaines ne cache pas son envie de partir de la capitale, est dans une semaine décisive pour son avenir. 

Les sifflets du public lors de la rencontre face à Nîmes (3-0) alors qu'il ne jouait pas semblent être le symbole d'un désamour progressif. Un bilan sportif décevant, une attitude qui déplaît fortement : retour sur une situation qui s'est détériorée au fil du temps. 

Une situation qui se détériore avec le PSG

Une cheville qui ternit le bilan sportif

Il y a deux ans, le Paris Saint-Germain se réjouissait de voir venir dans ses rangs Neymar, l'un des tous meilleurs joueurs du monde. Celui qui est alors devenu le transfert le plus cher est reçu comme un roi avec même son nom sur la Tour Eiffel. 

Sauf que deux saisons sont passées et le bilan sportif n'est pas là. Deux éliminations consécutives en huitièmes de finale de Ligue des Champions, sans que le Brésilien ne joue. En cause : une blessure récurrente à la cheville droite qui l'a privé de la fin de saison dernière, ainsi que de la Copa America en sélection.

Un comportement qui dérange

Au-delà de l'aspect sportif, c'est l'attitude qui pose question. À la fin de la saison dernière, il a quitté la France pour rejoindre le Brésil, sans avoir consulté son entraîneur Thomas Tuchel. Si la gestion du joueur par le PSG a pu paraître laxiste, le club a depuis engagé Leonardo en tant que directeur sportif et a changé sa politique de communication. 

"Les joueurs vont devoir assumer leurs responsabilités encore plus qu'avant. Il faut que ça soit complètement différent. Ils ne sont pas là pour se faire plaisir. Et s'ils ne sont pas d'accord, les portes sont ouvertes. Ciao! Je ne veux plus avoir de comportements de stars", avait déclaré Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG, dans un entretien à France Football. 

Malgré cela, le joueur ne s'est pas présenté à la reprise de l'entraînement et est arrivé, le 15 juillet, avec une semaine de retard au Camp des Loges. Une situation qu'a condamné le PSG dans un communiqué. Si depuis, il s'est entraîné, le joueur n'a toujours pas disputé la moindre rencontre. 

Neymar fait du pied au Barça 

"Neymar veut revenir au Barça", voilà ce qu'avait annonce le vice-président du club de la capitale, Jordi Cardoner, le 27 juin dernier. Le sujet brûlant d'un retour à Barcelone n'a jamais été évoqué publiquement par le joueur mais la dernière déclaration du joueur de la Selecao, le 13 juillet dernier, ressemble à un appel du pied au club catalan. 

Dans une interview pour Oh My Goal, le joueur affirme que son meilleur souvenir en tant que joueur est la remontada contre le PSG quand il jouait encore à Barcelone. Il en a aussi profité pour expliquer que son duo avec Messi était magnifique. 

"Casse-toi" : Neymar sifflé par une partie du Parc

Une déclaration qui sonne comme une provocation pour de nombreux supporters. Alors qu'il n'a pas joué ce dimanche lors de la victoire des Parisiens face à Nîmes (3-0), le Brésilien a été sifflé et pris à partie par des banderoles. 

Les messages des fans du club ont résonné dans le stade pendant quelques minutes : "Neymar, fils de p***", pouvait t-on entendre. Plusieurs banderoles ont aussi été déployées pour lui demander de partir.

Par ailleurs, un tract distribué par un groupe d'ultras du virage Auteuil dans les travées du stade dénonce l'attitude d'un joueur "aussi capricieux qu'outrancier", "le joueur le plus mal-élevé de l'Histoire du PSG". "La canicule semble avoir endommagé la cervelle de notre starlette synthétique", est-il également écrit.

Ses coéquipiers le soutiennent 

Les joueurs dimanche soir ont choisi de soutenir leur coéquipier, Marco Verratti en tête : "Les supporters peuvent dire ce qu'ils pensent. On est très proche de Ney. C'est un joueur qui a donné beaucoup à Paris. L'an dernier il a marqué dans les moments importants. Dès qu'il jouait, on ne parlait que de lui car c'est un joueur incroyable qui fait s'amuser tout le monde. Je pense que pour lui, c'est bien que les choses soit claires, s'il reste ou s'il part. Ce sont des choses qu'il va gérer avec le club, mais moi je veux qu'il reste" a t-il déclaré après le match. 

Même son de cloche chez son nouveau coéquipier Abdou Diallo : "Les banderoles sur Neymar ? Je n'ai pas vu. Ce sont des supporters. Ça fait partie du jeu. Il est avec nous pour l'instant et on en est très content. [...] Voir partir un joueur de ce niveau, forcément ce serait une perte."

L'entraîneur parisien, Thomas Tuchel, semble déjà préparer l'avenir sans le numéro 10 parisien : "Neymar a une qualité extraordinaire, et s'il n'est pas là, c'est notre défi de trouver des solutions", a-t-il confié après le match face à Nîmes.

Les rumeurs vont bon train 

Dans ce contexte tendu, le départ de la star brésilienne semble inéluctable et les rumeurs vont bon train. "S'il part, le plus vite sera le mieux", a déclaré Leonardo dans la conférence de presse d'avant-match tout en expliquant que les discussions étaient "plus avancées qu'avant". 

Le Barça et le Real sont les destinations les plus souvent évoquées dans la presse, reste qu'aucun des deux ne veut/peut payer la contrepartie demandée par le PSG (au moins le prix d'achat soit 222 millions d'euros). Le premier qui trouvera un terrain d'entente avec les dirigeants parisiens pourrait mettre la main sur le joueur brésilien.

Son départ pourrait s’accélérer cette semaine, d'autant que les grands dirigeants de club européens se rencontrent ce jeudi pour parler de la réforme de la Ligue des Champions. Il semble improbable qu'officieusement, le sujet ne soit pas abordé.

L'avis d'Éric Rabesandratana 

Le consultant football pour France Bleu, Éric Rabesandratana, nous donne son avis sur cette situation tendue entre Neymar et le PSG. "On a du mal  à imaginer qu'il puisse encore rester au Paris Saint-Germain", affirme t-il.