Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% PSG sur France Bleu Paris

PSG : le club refuse de libérer Kylian Mbappé pour les JO de Tokyo

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le Paris Saint-Germain a indiqué à la Fédération française de football (FFF) son refus de libérer Kylian Mbappé pour les Jeux olympiques de Tokyo prévus du 22 juillet au 8 août 2020.

Le PSG ne laisse pas de bon de sortie à Mbappé pour les JO
Le PSG ne laisse pas de bon de sortie à Mbappé pour les JO © AFP - FRANCK FIFE

L'attaquant international du PSG n'a jamais fait mystère de son envie de disputer les JO de Tokyo en août prochain, qui se tiennent juste après l'Euro. Un enchaînement des compétitions qui ne semble pas plaire au club de la capitale. Le Paris Saint-Germain a fait savoir à la Fédération française de football qu'il ne libérerait pas son attaquant pour les Jeux olympiques.

En janvier dernier, la star avait d'ailleurs expliqué que son rêve serait "un triplé Ligue des champions, Euro, Jeux olympiques. Ce serait pas mal !" Mais le PSG ne s'est jamais montré très enclin à libérer sa pépite de 21 ans craignant que sa participation aux Jeux ne se fasse au détriment de sa santé et du début de saison de son club. Le PSG n'a pas obligation de libérer son joueur pour les JO qui ne font pas partie des dates FIFA.     

Dans un entretien à France Football en décembre dernier, Kylian Mbappé expliquait que "si mon club, qui est mon employeur, ne veut pas que j'y aille, je n'irai pas au clash" poursuivant "si je n'arrive pas à y aller en 2020, il me restera 2024, à Paris en plus, parce que j'aimerais vraiment faire au moins une fois les JO dans ma carrière"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu