Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : 100% PSG sur France Bleu Paris

PSG - Le club soutient "fermement" Neymar qui se dit victime d'insultes racistes

-
Par , France Bleu Paris

Ce lundi soir, le PSG a apporté son soutien à Neymar. L'attaquant brésilien se dit victime d’insultes racistes de la part du Marseillais Gonzalez à l'occasion du match PSG - OM. Le club parisien invite la commission de discipline de la ligue à "enquêter et faire la lumière sur ces faits".

Pendant toute la rencontre PSG - OM, Neymar et Alvaro Gonzalez se sont provoqués
Pendant toute la rencontre PSG - OM, Neymar et Alvaro Gonzalez se sont provoqués © Maxppp - Julien de Rosa/EPA/Newscom/MaxPPP

Le PSG a préféré prendre son temps pour réagir. Le club de la capitale a attendu en effet ce lundi soir pour officiellement soutenir "fermement Neymar qui lui a rapporté avoir été victime d'insultes racistes par un joueur adverse". Des propos tenus, selon le Brésilien, par le Marseillais Alvaro Gonzalez lors du classique   PSG-OM (0-1).  

Ce dossier est un parole contre parole, puisque le diffuseur (téléfoot) a expliqué n'avoir aucune image, ni de sonore de ces propos. Pourtant le brésilien dénonce avoir été traité de "singe". En l'absence de preuves vidéos ou audios , le PSG indique dans son communiqué : 

"Le Paris Saint-Germain compte sur la commission de discipline de la LFP pour enquêter et faire la lumière sur ces faits. Le club se tient à sa disposition pour collaborer au déroulement des investigations".

Un rappel, si les faits sont avérés, Alvaro Gonzalez risque jusqu'à 10 matchs de suspension selon les barèmes disciplinaires de la FFF. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess