Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Puel a tué son gardien" : l'agent de Ruffier réagit sur France Bleu à la mise à l'écart du gardien de l'ASSE

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Après sa sortie dans le journal L'Equipe, Patrick Glanz l'agent de Stéphane Ruffier a réagi à la mise à l'écart de son joueur par Claude Puel. Une sortie au vitriol qui ne va pas arranger la situation à l'AS Saint-Etienne avant un match décisif contre Reims dimanche.

Stéphane Ruffier, écarté par Puel et défendu par son agent Patrick Glanz.
Stéphane Ruffier, écarté par Puel et défendu par son agent Patrick Glanz. © Maxppp - Philippe Vacher

Patrick Glanz persiste et signe. Déterminé à défendre mordicus le gardien de l'ASSE depuis 9 ans, l'agent a pris la parole ce vendredi soir sur France Bleu pour confirmer les nombreuses tensions en interne depuis l'arrivée de Claude Puel. 

"Mes déclarations sont réfléchies. On a une politique de communication avec  Stéphane depuis quelques années. On est très peu dans les médias. Il a  choisi depuis des années de répondre sur le terrain. J'essaye d'éviter les conflits. Maintenant, ça fait des semaines qu'on essaye de trouver un bouc-émissaire. Et le bouc-émissaire, c'est Stéphane. 

"Stéphane est catastrophé"

"L'injustice, c'est de lui dire il y a une semaine qu'il est  capitaine et de l'écarter ensuite. Il y a certains joueurs dans certains  clubs qui méritent le respect. Claude Puel a eu des problèmes avec dix  joueurs. Il ne s'agit pas de pénaliser mon joueur. Stéphane est catastrophé. Son avenir au club ? On verra. On ne peut pas ne pas réagir. Le message qu'il envoie c'est de dire "je n'ai rien à voir avec tous les résultats, je change de gardien de but". C'est symbolique. Il a tué son  gardien."

L'interview complète

INTERVIEW Patrick Glanz

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu