Football

Qabala-ASSE : un déplacement plus compliqué que d'habitude pour les supporters des Verts

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 1 novembre 2016 à 18:14

Les supporters stéphanois bouillants face à Monaco seront bien nombreux à Bakou
Les supporters stéphanois bouillants face à Monaco seront bien nombreux à Bakou © Maxppp - Maxppp

3.500 kilomètres séparent Saint-Etienne de Bakou. Un périple qu'ils ne seront qu'une poignée à réaliser, certains pour la 2e fois en 2 ans.

L'objectif d'une qualification pour les 16es de finale passe par une victoire sur la pelouse de la Bakcell Arena face à l'équipe la plus faible de Groupe C : Qabala n'a toujours pas pris le moindre point dans cette phase de poule et a encaissé 7 buts en 3 matches. Les Verts sont quant à eux dans les temps pour une nouvelle fois sortir des poules s'ils s'imposent comme il y a 15 jours dans le Chaudron quand ils avaient battu les Azerbaidjanais de justesse (1-0).

Un déplacement hors normes

C'est le plus long déplacement de cette campagne européenne pour l'ASSE mais aussi pour ses supporters : 3.500 kilomètres séparent Saint-Étienne de Bakou. Ils ne seront qu'une petite poignée à faire le déplacement. Autant les années précédentes, le parcours en Europa League réservait aux supporters des voyages exotiques, autant pour cette édition 2016-2017 leur esprit baroudeur est un peu moins sollicité. La Grèce, Israël, l'Allemagne, bientôt la Belgique et donc ce jeudi l’Azerbaïdjan, dans le Caucase, à la limite entre l'Europe et l'Asie, à l’Est de la Turquie, au sud de la Géorgie et au Nord de l'Iran. Une destination qui sent bon la Ligue Europa même si pour celles et ceux qui feront le déplacement il n'y aura sans doute pas ce frisson de la découverte. En septembre 2014, ils étaient déjà une cinquantaine perdus au milieu du Stade Bakramov pour la rencontre face à Qarabag. Ils avaient été d'ailleurs pris à partie par les supporters azerbaïdjanais pendant la rencontre.

C'est un déplacement difficile à organiser qui coute bien entendu plus cher qu'un voyage de Ligue 1. Il faut également un visa payant avec des conditions strictes à remplir et cela peut en rebuter certains. En tout cas, les supporters qui seront présents profiteront pleinement de l'événement car ce sera leur dernier voyage avant le 27 novembre à Angers, si tout va bien, car ils sont d'ores et déjà interdits de déplacement dimanche à Metz.

↓ Et pour ceux qui ne pourront pas se déplacer, suivez le match en direct jeudi soir ↓