Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Qualifications Mondial 2018 : France - Pays-Bas, victoire impérative pour les Bleus

jeudi 31 août 2017 à 3:00 - Mis à jour le jeudi 31 août 2017 à 8:53 Par Germain Arrigoni, France Bleu

Les Bleus affrontent les Pays-Bas au Stade de France ce jeudi soir (20h45) dans le cadre des qualifications pour le Mondial 2018 en Russie. Deuxième de son groupe, la France n'a pas le droit au faux-pas après sa défaite en Suède.

Antoine Griezmann
Antoine Griezmann © AFP - FRANCK FIFE

Les hommes de Didier Deschamps vont-ils se qualifier directement et même se qualifier tout court ? Depuis la défaite à Stockholm face à la Suède (2-1) après une boulette d'Hugo Lloris dans les dernières secondes, la France est deuxième de son groupe et n'a plus son destin en main pour espérer disputer la Coupe du monde 2018 en Russie.

La Suède et la France sont à égalité dans le groupe A (13 points), mais les Bleu et Jaune devancent les Bleus à la différence de buts (+8 contre +6). Les Pays-Bas sont à trois longueurs (10 points) des Tricolores.

A LIRE AUSSI ► Mondial 2018 : qualification directe, barrages, élimination... quel scénario (désormais) pour les Bleus ?

Match crucial à quitte ou double

Battre les Pays-Bas pour les tenir à distance puis expédier le Luxembourg, tout en espérant un faux pas de la Suède : voilà le scénario idéal pour les hommes de Didier Deschamps.

Ils abordent deux matches à domicile, contre les Néerlandais au Stade de France ce jeudi soir puis les modestes Luxembourgeois dimanche à Toulouse (20h45 également), alors que la Suède doit parallèlement négocier deux déplacements, en Bulgarie et au Belarus.

"Un match important mais pas décisif" — Didier Deschamps

Mais déjà, donc, des Oranje au menu. Les Bleus les avaient surpris à Amsterdam en octobre (1-0, but de Paul Pogba) et ont trois points d'avance sur eux. Après le coup de froid suédois, il y avait l'idée d'une bouffée d'air frais insufflée par le duo Kylian Mbappé-Ousmane Dembélé contre l'Angleterre en amical (3-2 à la mi-juin).

La compo, un casse-tête pour Deschamps

Quel onze de départ va aligner "DD" ? Kylian Mbappé sera-t-il titulaire après avoir disputé deux matches plutôt quelconques en début de saison, sans être décisif, puis été mis à l'écart à Monaco depuis trois semaines ? Transféré à Barcelone, Ousmane Demébélé est numériquement remplacé par le revenant Kingsley Coman, auteur d'un bon début de saison au Bayern Munich. A gauche, Thomas Lemar est tout désigné pour suppléer Dimitri Payet (forfait), mais il est relativement inexpérimenté en Bleu, avec cinq petites sélections dont une seule titularisation. En pointe, Olivier Giroud est le remplaçant d'Alexandre Lacazette à Arsenal, et ce sera sans doute le contraire en sélection. A moins que Deschamps ne décide de faire confiance à l'ancien Lyonnais et son ex-coéquipier Nabil Fekir.

Au milieu, N'Golo Kanté pourrait doubler Blaise Matuidi pour épauler Paul Pogba,. En charnière centrale, Samuel Umtiti offre des garanties pour remplacer Raphaël Varane (blessé) aux côtés de Laurent Koscielny. Sur les côtés, l'arrière gauche Layvin Kurzawa a une carte à jouer en l'absence du titulaire Benjamin Mendy, mais ce sera face à un certain Arjen Robben... A droite, Djibril Sidibé, toujours loin de faire l'unanimité, a dû sortir en fin de match dimanche à Monaco en souffrant des adducteurs.

Si les Bleus abordent une semaine cruciale, que dire des Néerlandais de Dick Advocaat ? Avec trois points de retard sur le duo franco-suédois, ils ont la hantise de rater une seconde compétition internationale après l'Euro 2016.

Calendrier favorable

Il existe trois scénarios alors qu'il reste quatre matches aux Bleus à disputer pour décrocher le sésame pour le Mondial 2018 en Russie :

  • une qualification directe en terminant en tête du groupe,
  • une 2e place pour passer par la case barrages,
  • toute autre place serait synonyme d'élimination.

La bonne nouvelle pour les Tricolores, c'est leur calendrier favorable. Sur leurs quatre derniers matches au programme, les Bleus en ont trois à domicile (Pays-Bas, Luxembourg, Belarus) et un seul à l'extérieur, en Bulgarie.

Un sprint final plus abordable donc par rapport à ceux des rivaux : la Suède doit négocier trois déplacements et les Pays-Bas ont déjà affronté deux fois la lanterne rouge luxembourgeoise.

  - Visactu
© Visactu -