Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Qui a volé la banderole des supporteurs de la Butte Paillade au stade de la Mosson?

-
Par , France Bleu Hérault

Le 2 mai dernier, le local de la BP91 au stade de la Mosson à Montpellier a été fracturé et sa banderole historique dérobée. Depuis, les supporters sont effondrés. La bâche, qu'ils sortent dans leur tribune lors des matchs, est ce qu'ils ont de plus précieux.

La tribune de la Butte Paillaide avant et après le vol de la banderole
La tribune de la Butte Paillaide avant et après le vol de la banderole © Radio France - Romain Berchet

Montpellier, France

Lors du dernier match du MHSC à la Mosson contre Troyes le 12 mai, il n'y avait pas de banderole dans la tribune des supporteurs de la Butte Paillade 91, les ultras. La précieuse bâche, comme on dit dans le jargon, a été volée au début du mois dans leur local situé dans le stade.  Aucune plainte n'a été déposée. Depuis, c'est le silence radio du côté des supporteurs et l'inquiétude du côté des autorités qui craignent des représailles. 

"La banderole pour les ultras, c'est l'équivalent d'un drapeau pour un régiment."

En effet, dans la culture ultra, un vol de banderole s'apparente à un fait de guerre, c'est l'affront suprême. 

Selon Sébastien Louis, docteur en histoire contemporaine et spécialiste des ultras ( il est l'auteur du livre Ultras, les autres protagonistes du football chez Mare et Martin), "la banderole des ultras c'est l'équivalent d'un drapeau pour un régiment, c'est l'emblème le plus précieux ou est incarné l'honneur du groupe. La banderole se transmet de génération en génération. La culture ultra dit que si on perd sa banderole, le groupe doit cesser ses activités. Mais dans le cas présent,  le vol a été commis de nuit dans le local, la dissolution n'est pas obligatoire."

Sébastien Louis docteur en histoire contemporaine spécialiste des Ultras

Sébastien Louis docteur en histoire contemporaine spécialiste des Ultras " le vol de banderole c'est un jeu"

Les Nîmois montrés du doigt

Il n'y a aucune preuve, mais on sait que depuis toujours la situation est tendue entre les supporteurs des clubs de Nîmes et de Montpellier. Selon Sébastien Louis "ce ne sont que des rumeurs, en général ces forfaits sont signés et là, aucune photo n'a été  publiée sur les forums qui sont particulièrement suivis par ces groupes de supporters." 

Vengeance? Le 28 septembre dernier, des supporters de Nîmes avaient été agressés et dépouillés de leur banderole extérieure ( les supporters ont une bâche pour les matches à domicile et une autre pour les matches à l'extérieur) après un déplacement à Lorient. Le 4 mai, deux jours après le vol à la Mosson, la rencontre Nîmes/Ajaccio avait été placée sous surveillance policière renforcée par crainte de débordements.

Sébastien Louis docteur en histoire contemporaine spécialiste des Ultras "les rumeurs sur les auteurs du vol"

La porte fracturée du local des ultras à la Mosson - Aucun(e)
La porte fracturée du local des ultras à la Mosson -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu