Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ligue 1 - Rachat des Girondins de Bordeaux : François Grenet ne veut pas "sabrer le champagne maintenant"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde

INTERVIEW - Normalement, les Girondins de Bordeaux joueront en Ligue l'an prochain. Il ne reste que l'étape de la DNCG à franchir à la mi-juillet. L'ancien joueur François Grenet rappelle que ce n'est pas encore officiel. Quant à Gérard Lopez, il lui laisse le bénéfice du doute.

François Grenet a joué aux Girondins de Bordeaux de 1992 à 2001.
François Grenet a joué aux Girondins de Bordeaux de 1992 à 2001. © Maxppp - PHOTOPQR/SUD OUEST/COTTEREAU Fabien

Les réactions face à la reprise des Girondins de Bordeaux sont toutes différentes. Il y a d'abord eu l'allégresse des Ultramarines qui ont défilé dans les rues le soir de l'annonce du rachat, la vigilance de la Ville et de la Métropole, et enfin le soulagement de certains anciens du club dont François Grenet. Le latéral, Bordelais pur souche, a tout connu avec les Marine et Blanc : la menace de la descente sportive en 1996 puis la plénitude en 1999 avec le titre de champion de France. Ce dernier veut connaître le projet de Gérard Lopez, l'homme d'affaires qui reprend le club, avant d'être totalement soulagé.

Je préfère attendre le verdict de ce passage devant la DNCG pour dire que c'est validé à 200% - François Grenet

France Bleu Gironde : Comment accueillez-vous la venue de Gérard Lopez et surtout le sauvetage du club ?

François Grenet : Évidemment, c'est un gros soulagement car il y a un gros poids qui disparaît définitivement, je l'espère. Mais je ne veux pas sabrer le champagne maintenant. M.Lopez dit lui-même, dans son communiqué, que c'est une première étape fondamentale qui a été passée. D'ailleurs, il évoque ce passage devant la DNCG (à la mi-juillet, N.D.L.R). Je préfère attendre ce verdict pour dire que c'est validé à 200%.

Accordons-lui bénéfice du doute et réjouissons-nous parce qu'il y a eu tellement de soubresauts [...] qu'on a vraiment cru un moment qu'on était dans la nasse.

FBG : Que pensez-vous du profil de Gérard Lopez ?

FG: On ne connaît que ce que l'on entend et ce que l'on lit donc c'est, de fait, aléatoire. Je ne suis pas Saint Thomas d'Aquin mais il y a quand même pas mal de succès sur le plan sportif, mais ça paraît plus ambigu sur le plan financier. Quoi qu'il en soit, la première chose c'est de lui dire merci ! Mais j'ai aussi une pensée pour tous ceux qui sont, entre guillemets, sur le carreau (Pascal Rigo, Didier Quillot, Bruno Fievet, Élie Simon, John Williams, N.D.L.R) qui auront contribué, qui se sont remués et qui auront investi de leur talent, de leur voix, de leur temps pour faire en sorte que notre club reste là où il doit être. En ce qui concerne Gérard Lopez, accordons-lui bénéfice du doute et réjouissons-nous parce qu'il y a eu tellement de soubresauts, de renversements de situation qu'on a vraiment cru un moment qu'on était dans la nasse.

FBG : Sportivement, que doit-il faire ? On a souvent parlé de recentrer sur le local, que ce soit dans la formation mais aussi dans l'entourage du club.

FG: La priorité, ce sont les pros car il y a urgence. La reprise est programmée, le championnat aussi. Il y aura des choix à faire au niveau de l'entraîneur, du staff, de la direction sportive peut-être aussi. Il va surement mettre en place sa cellule avec Luis Campos, etc. Ce qui m'inquiète un peu dans le timing, c'est qu'il est arrivé le dernier. Donc il y a des interrogations : est-ce qu'il a travaillé en amont, est-ce qu'il va s'appuyer sur les gens qui sont mis en place aujourd'hui ? Ça va être une saison compliquée de toute façon parce que souvent, quand ça démarre de manière compliquée, ça l'est jusqu'au bout. Après, tant mieux si on a des bonnes surprises !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess