Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Rachat des Girondins de Bordeaux : Nicolas de Tavernost "a essayé de prendre le maximum de garanties"

samedi 28 juillet 2018 à 19:06 Par Thomas Coignac, France Bleu Gironde et France Bleu

Alors que la cession du club au fonds d'investissement américain GACP sera effective au mois d'octobre, le propriétaire actuel et patron d'M6 a répondu aux questions de France Bleu Gironde ce samedi. Il revient sur 19 ans de règne de la chaîne, et sur l'avenir des Girondins.

Nicolas de Tavernost devant le château du Haillan.
Nicolas de Tavernost devant le château du Haillan. © Maxppp - Maxppp

Bordeaux, France

France Bleu Gironde : Quel est votre sentiment après avoir quasiment cédé ce club après 19 ans de M6 ?

Nicolas de Tavernost : C'est un sentiment un peu difficile, parce que, pendant 19 ans, on a géré ce club avec beaucoup de passion et d'enthousiasme. On a rencontré des gens passionnants. Le quitter dans quelques semaines, c'est évidemment un sentiment un peu compliqué mais nous passerons de propriétaires à supporters. 

On pense avoir fait correctement et honnêtement notre travail

On part un peu avec l’œil humide. On pense avoir fait correctement et honnêtement notre travail pendant ces 19 années. Il y a eu des hauts et des bas. J'espère que l'on retiendra les hauts. On a maintenu le club européen la plupart du temps, on a investi dans les infrastructures, on a aidé à la construction du stade. Une nouvelle page va maintenant s'inscrire. 

Vous n'avez aucune inquiétude vis à vis des nouveaux propriétaires, le fonds d'investissement GACP ?

On ne peut jamais être totalement rassuré. On a essayé de prendre le maximum de garanties pour nous succéder, aussi bien au niveau de la Ville de Bordeaux, que vis-à-vis du club. Je pense que ce sont des professionnels. Et ils se sont engagés à gérer le club de de manière ambitieuse.

Remplacer Malcom, et recruter un avant-centre, et un milieu défensif

L'annonce intervient en plein mercato. Quel va être son impact à ce niveau là ?

Le mercato va être géré par M6, mais en coordination avec les nouveaux propriétaires. En ce qui nous concerne, c'est neurtre sur le plan financier. Simplement, comme on l'a toujours dit nous cherchons à remplacer Malcom, et à recruter un avant-centre, et un milieu défensif.  Ces trois postes sont à pourvoir. Il y a eu beaucoup de pistes, certaines se sont fermées, d'autres se rouvrent, c'est un mercato compliqué. Mais j'espère que nous y arriverons en temps et en heure.

Malcom, transféré à Barcelone pour 42 millions d'euros, sera remplacé, assure Nicolas de Tavernost. - Maxppp
Malcom, transféré à Barcelone pour 42 millions d'euros, sera remplacé, assure Nicolas de Tavernost. © Maxppp - Maxppp

Les négociations avec l'investisseur ont notamment porté sur le Matmut Altnatique. A quoi ont-elles abouti sur ce point ?

D'abord, le loyer payé sera rigoureusement le même que nous payions. Soit, pour les 30 prochaines années à peu près 3,8 M€ par an. La discussion portait sur les garanties qu'ils doivent apporter à la Métropole. Il y a donc des garanties ont été données et ces garanties seront analysées par un conseil de la métropole le 28 septembre. 

Vous avez dit aussi que l'objectif était de se rapprocher de la Ligue des champions ou du top 4. On voit que Marseille, par exemple, avec 200 millions promis par Franck McCourt n'a pas réussi cette année. Avec 80 millions apportés par GACP, cela vous paraît suffisant ? 

D'abord il y aura des moyens supplémentaires dans deux ans, puisque les droits télé vont augmenter les droits nationaux. Il n'est pas impossible que les droits internationaux augmentent aussi. Et ce sont des montants importants, puisque, s'ils s'étaient appliqués dès maintenant, Bordeaux aurait reçu entre 20 et 23 millions d'euros supplémentaires par an. 

Joeseph DaGrosa (en chemise blanche), le futur propriétaire du club, au côté du président Stéphane Martin. - Maxppp
Joeseph DaGrosa (en chemise blanche), le futur propriétaire du club, au côté du président Stéphane Martin. © Maxppp - Maxppp

Par ailleurs, GACP s'est engagé à recruter davantage. Donc, si Bordeaux se qualifie en phase de poules de compétitions européennes de manière régulière, cela permettra au club de progresser. Après, ce n'est pas une science exacte, cela va dépendre également des concurrents. Nous, nous n'avions pas les moyens, pas la possibilité de prendre davantage de risques. Nous l'avions fait ces dernières années, alors que ce n'est pas notre métier principal.

Pas vocation à rester dans un club qui vise simplement la sixième place.

Avec l'arrivée des Qatariens au PSG, le modèle a relativement changé. N'ayant plus la possibilité d'être dans les quatre premiers avec ce, budget nous avons considéré qu'il valait mieux se retirer. M6 n'ayant n'a pas vocation à rester dans un club qui vise simplement la sixième place. 

Est ce qu'avec tous ces changements, on peut s'attendre à une saison de transition, ou l'objectif du Top 4 est valable dès à présent ? 

L'histoire le dira. Il y a une équipe de qualité, donc il n'y a pas de raison. Mais il faudra progressivement que Bordeaux s'acclimate à ses nouveaux propriétaires. 

Quel sera votre meilleur souvenir de propriétaire ?

Il y a eu énormément de bons souvenirs... 

Des matchs, où l'on a relevé le challenge de garder notre invincibilité à domicile face à Marseille... C'était de grands moments à chaque fois. Le titre de champion de 2009, bien sûr, et le retour de Caen. 

Nous resterons proches de Bordeaux. On reviendra faire la fête avant de partir, sur un match à domicile. 

Et puis, M6 va désormais se consacrer aux équipes de France. Puisque, dès le mois de septembre, nous partagerons la diffusion de l'équipe masculine (avec TF1) et nous diffuserons l'équipe féminine. Tout cela pour de longues années.