Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Ligue 1 - Racing Club de Strasbourg : Anthony Caci veut retrouver la confiance

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Révélation de la saison passée, Anthony Caci a enfin renoué avec la Ligue 1, après près de cinq mois d'absence à cause de blessures. Déçu d'avoir manqué l'épopée européenne du Racing, le défenseur formé au club espère que son équipe va rapidement retrouver la confiance qui l'habitait l'an dernier.

Anthony Caci (ici face à Stéphane Bahoken) a fait un match plein samedi malgré la défaite du Racing à Angers
Anthony Caci (ici face à Stéphane Bahoken) a fait un match plein samedi malgré la défaite du Racing à Angers © Maxppp -

Strasbourg, France

Blessé au genou puis à la cuisse, Anthony Caci a été privé de match officiel avec le Racing pendant quasiment cinq mois (entre le match à Nantes le 24 mai 2019 et celui à Marseille, le 20 octobre 2019). Le défenseur de 22 ans, formé au club, a notamment été contraint de suivre toute l'épopée européenne du Racing depuis les tribunes. "Je n’avais qu’une envie, c’était d’être sur le terrain avec mes coéquipiers pour les aider en Coupe d'Europe, donc ça a été dur, se souvient Anthony Caci. Mais j’ai reçu beaucoup de soutien. Tout le monde me disait "bon, c’est quand que tu reviens ? On a besoin de toi". J’entendais beaucoup de ces messages-là, qui me faisaient chaud au cœur et qui me poussaient à reprendre vite sur le terrain".

Footballeur pro, le plus beau métier du monde

Au cours de cette longue période d'inactivité, Anthony Caci s'est encore davantage rendu compte que "footballeur professionnel, c'est le plus beau métier du monde pour un garçon. Il y en a plein qui rêvent d’être à notre place. Moi je réalise la chance que j’ai et il faut que je me donne à fond à 100% pour justement faire rêver les jeunes qui aimeraient être à ma place". Anthony Caci a tout de même pris tout son temps pour ne pas revenir trop tôt. Il estime ne pas encore être à 100%, il a encore "quelques douleurs" par ci par là,liées à la reprise. En difficulté lors de sa reprise au Vélodrome il y a deux semaines, la révélation de la saison passée (qui compte désormais 32 matchs en Ligue 1) a déjà paru bien plus en jambes lors de la nouvelle défaite du Racing à l'extérieur à Angers.

En quête de confiance

Le Mosellan du Racing espère que son équipe pourra s'éloigner rapidement de la zone rouge, même s'il a du mal à expliquer le début de championnat délicat des Strasbourgeois, en particulier à l'extérieur (1 point pris en six matchs). "C’est à nous de retrouver cette sensation de confiance qu’on a perdu et qu’on avait l’année dernière, analyse "Titi" Caci. On avait une bonne période, où on était en confiance et le groupe allait très très bien. On n’a pas encore cette confiance, à cause des résultats justement. Mais on fait tout pour inverser cette mauvaise tendance, on sait qu’on va y arriver au bout d’un moment, la seule question c’est de savoir quand".

Le renouveau strasbourgeois passe par une victoire à domicile ce samedi face à la lanterne rouge Nîmes (qui a un match en retard). Une rencontre qui sera l'occasion de retrouvailles avec l'ancien Strasbourgeois Pablo Martinez, parti dans le Gard cet été. "On se chambre par SMS, sourit Anthony Caci. Pablo dit qu’il va nous tuer, à nous justement de lui répondre et de le mettre par terre à la Meinau". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu