Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2018-2019 du Racing Club de Strasbourg

Racing Club de Strasbourg : une troisième finale en Coupe de la Ligue ?

mardi 29 janvier 2019 à 19:34 Par Luc Dreosto , France Bleu Alsace

Le Racing dispute le match (pour l'instant) le plus important de sa saison ce mercredi au stade de la Meinau, face aux Girondins de Bordeaux, avec en jeu une place en finale de la Coupe de la Ligue. Les deux équipes, d'un niveau très proche, savent que c'est une occasion en or.

Comme samedi en championnat, le Racing de Kenny Lala rêve de faire chuter une nouvelle fois les Bordelais
Comme samedi en championnat, le Racing de Kenny Lala rêve de faire chuter une nouvelle fois les Bordelais © Maxppp -

Strasbourg, France

Le Racing à 90 minutes d'une finale, à 180 minutes d'un trophée national et d'une qualification européenne. C'était encore difficilement imaginable il y a trois ans quand il évoluait en national, mais la perspective de voir les footballeurs strasbourgeois dominer une compétition hexagonale n'est plus utopique. Ils devront d'abord éliminer ce mercredi soir Bordeaux au stade de la Meinau, en demi-finale de la Coupe de la Ligue. 

Chez les Girondins, le message d'avant-match est clair pour essayer de s'enlever un peu de pression: "Pour jouer une finale, il faut se faire mal, avance l'entraîneur bordelais Eric Bédouet. Ce qu'on veut tous, c'est au moins sortir du terrain mais rincés de chez rincés, donner tout. Ils sont favoris, c'est la réalité, _car ils ont gagné deux matchs contre nous_, mais il va falloir se qualifier." 

Du 50-50

Le Racing a en effet battu Bordeaux à deux reprises en Ligue 1, mais à la dernière seconde samedi à la Meinau (1-0) et en supériorité numérique en août dernier en Gironde (0-2). L'entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey estime donc que _"c'est du 51-49, dans le sens où on reçoit. Mais ça n'est pas parce qu'on les a battus, qu'il y a une différence entre les deux équipes. Quand je vois l'équipe de Bordeaux, je me dis qu'il y a quand même du matériel.  _Les quatre demi-finalistes peuvent rêver d'aller en finale et surtout de gagner cette coupe. Il n'y pas Paris, Marseille, Lyon et Lille. Donc finalement la grosse équipe qui est là, c'est Bordeaux, donc je reviens finalement à du 50-50 !"

Le match de l'année

Pour le capitaine du Racing Stefan Mitrović, c'est "le match de l'année". "Il est temps d'écrire une nouvelle histoire du Racing, pour nous, le club, nos incroyables supporters, s'enthousiasme le Serbe. C'est difficile de battre deux fois la même équipe en quatre jours, mais cette année, nous sommes capables de tout". 

Jamais de défaite en demi

Pour les superstitieux, sachez qu'en Coupe de la Ligue, le Racing ne s'est jamais incliné en demi-finale. Il avait battu Monaco en 1997, 2 buts à 1 à domicile grâce à un doublé de Zitelli (puis Bordeaux aux tirs aux buts en finale) et Saint-Etienne en 2005, 1 à 0 grâce à Alexander Farnerud (puis Caen 2 buts à 1 en finale). Le Racing a donc déjà remporté l'épreuve à deux reprises, seuls le PSG (huit trophées), Marseille et Bordeaux (trois chacun) ont fait mieux. 

Prcić déjà dans le groupe 

Pour cette rencontre, Thierry Laurey a retenu un groupe de 19 joueurs, avec les deux recrues hivernales, Samuel Grandsir et Sanjin Prcić, qui s'est entraîné pour la première fois ce mardi avec sa nouvelle équipe.

Cette demi-finale face aux Girondins de Bordeaux, qui se joue une nouvelle fois à guichets fermés, est à vivre dès 18h ce mercredi sur France Bleu Alsace, coup d'envoi à 18h45.