Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mondial 2018 de football

Cris de singes lors de Russie-France : la FIFA ouvre une procédure disciplinaire contre la Fédération russe

mardi 17 avril 2018 à 11:17 Par Germain Arrigoni, France Bleu

"Une procédure disciplinaire a été ouverte contre la Fédération russe de football" à la suite de cris de singe entendus lors du match amical Russie-France fin mars, a annoncé mardi à l'AFP un porte-parole de la FIFA.

Paul Pogba et Ousmane Dembélé victime de cris de singe lors du match contre la Russie
Paul Pogba et Ousmane Dembélé victime de cris de singe lors du match contre la Russie © AFP - FRANCK FIFE

La FIFA va-t-elle sanctionner la Russie à moins de deux mois de la Coupe du monde qui s'ouvre à Moscou ?

Lors de la victoire des Bleus le 27 mars à Saint-Pétersbourg (3-1), des personnes présentes dans les tribunes ont lancé des cris de singes pendant deux corners frappés par l'attaquant Ousmane Dembélé, selon un photographe de l'AFP sur place.  

En deuxième période, le milieu Paul Pogba en a également victime lors qu'il a touché le ballon à la 73e minute.  

Procédure disciplinaire ouverte

"Une procédure disciplinaire a été ouverte contre la Fédération russe de football", a annoncé mardi à l'AFP un porte-parole de la FIFA. "Nous n'avons pas d'autre commentaire à ce stade", a indiqué cette source à l'AFP.

Interrogée dans la foulée du match, la FIFA expliquait qu'elle attendait notamment le rapport d'un observateur de l'organisation Fare, une ONG qui lutte contre les discriminations dans le foot, présent au stade ce soir-là, pour apporter davantage de commentaires.

Les services de la Fédération russe (RFU) n'avaient "rien entendu ou enregistré de ce type", avait indiqué fin mars son responsable du département sécurité Alexeï Tolkatchiov, interrogé par Sport Express. 

Mais "si cette information est confirmée, nous allons bien sûr étudier la vidéo et tout ce qui s'est passé autour du match, et donnerons notre évaluation ensuite", avait ajouté un autre responsable. 

La ministre française des Sports Laura Flessel avait condamné "des comportements inadmissibles".

Mal récurrent dans le football russe 

Le racisme est un mal récurrent dans le football russe. Le sujet est étroitement surveillé par la FIFA alors que la Russie se prépare à accueillir la Coupe du monde (14 juin - 15 juillet).   Le réseau antidiscriminations Fare a recensé 89 incidents liés au racisme et l'extrême droite dans le championnat russe lors de la saison 2016-17.   

Parmi les cas récents, des chants racistes de supporters du Spartak envers le gardien brésilien du Lokomotiv Moscou, pour lesquels l'instance disciplinaire de la Fédération russe a lancé un "dernier avertissement" au club moscovite, avant de suspendre une partie du stade.  

La sélection russe affrontera l'Egypte, l'Arabie Saoudite et l'Uruguay dans le groupe A lors de "son" Mondial.

  - Aucun(e)
-