Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Rani Assaf : "Je fais ce que je veux du club, que ce soit clair pour les Gladiators, comme pour tout le monde"

Par

En marge de la présentation du nouveau partenariat entre le Nîmes Olympique et le groupe Bastide Médical, le président du club, Rani Assaf, est revenu sur sa relation avec certains groupes de supporters.

Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique
Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique © Radio France - Arnaud Roszak

C'est ce qu'on appelle mettre les points sur les "i". Ce vendredi 26 juin, le président du Nîmes Olympique, Rani Assaf, présentait le nouveau partenariat scellé entre le club et le groupe Bastide Médical. Au cours de la conférence de presse, Rani Assaf est revenu sur sa relation avec certains groupes de supporteurs. "Je n'ai pas de compte à rendre à qui que ce soit" a-t-il déclaré dans un premier temps. La banderole déployée par les Gladiators fin février au Stade des Costières, "Rani Assaf, ta répression n'arrêtera pas notre passion", a également été évoquée.

Publicité
Logo France Bleu

"J'ai 80% du club, je suis président du club, je dirige le club, je fais ce que je veux du club." Rani Assaf, président du Nîmes Olympique

Le président des Crocos a alors tenu à mettre les choses au clair : "J'ai 80% du club, je suis président du club, je dirige le club, je fais ce que je veux du club. Et il faut que ce soit clair pour les Gladiators, comme pour tout le monde.

Rani Assaf a également déclaré que si la limite des 5.000 personnes admises dans les tribunes n'était pas levée pour la saison prochaine, les matches se joueraient à huis-clos aux Costières. 

Publicité
Logo France Bleu