Football

RC Lens en Ligue 2 : Gervais Martel, "on a encore toutes les cartes en main pour rester en L1"

Par Bénédicte Courret et Antoine Sabbagh, France Bleu Nord mercredi 16 juillet 2014 à 11:07

Gervais Martel, le président du Racing Club de Lens
Gervais Martel, le président du Racing Club de Lens © Max Rosereau - MaxPPP

Ce mardi, la DNCG estime insuffisantes les garanties financières apportées par le RC Lens, et décide de maintenir le club en Ligue 2. Le président lensois, Gervais Martel, conteste et le club fait appel devant le comité national olympique et sportif.

Le coup de massue pour le RC Lens et ses milliers de supporters : le club est interdit de Ligue 1 alors qu'il avait gagné cette montée sur le terrain. Cette interdiction a été prononcée ce mardi par la  DNCG (direction nationale du contrôle de gestion de la ligue de football professionnel), mais Lens fait appel dès ce mercredi matin devant une autre instance, le CNOSF (le comité national olympique et sportif).

Pour justifier sa décision, la DNCG estime que les garanties financières sont insuffisantes : sur un budget de 48 millions d'euros, il en manque toujours 10. Ces fameux 10 millions d'euros promis par l'actionnaire principal, l'Azerbaïdjannais Hafiz Mammadov, et qui n'arrivent toujours pas.

"Continuer à se battre" - Gervais Martel

Pourtant le virement est bien parti vendredi dernier d'Azerbaïdjan mais il n'est pas arrivé, peut être à cause du 14 juillet explique Gervais Martel qui reste très confiant sur la montée en Ligue 1. "Il faut continuer à se battre et c'est ce qu'on va faire. On a encore un coup à jouer, faut pas louper notre coup quand on va passer au CNOSF. On a encore toutes les cartes en main pour que Lens reste en L1 ". Il y a quelques jours, le président du Racing Club de Lens évoquait déjà "un simple contretemps et rien d'inquiétant ".

Gervais Martel : "On a encore toutes les cartes en main"

Pétition en ligne

Pour les supporters, cette interdiction de montée en Ligue 1, c'est évidemment un choc. Didier Decoupigny préside le 12 lensois, pour lui, "c'est une déception terrible et c'est vraiment incompréhensible ". Une pétition circule déjà sur internet pour réclamer l'annulation de la décision de la DNCG.

Ce mercredi matin, Gervais Martel rend visite aux joueurs qui sont en stage à Vittel. Le CNOSF (le comité national olympique et sportif) pourrait se prononcer dès ce vendredi ou lundi prochain. Attention son avis n'est que consultatif, mais s'il est favorable Lens pourrait se représenter devant la Fédération qui décidera elle de valider ou non la montée du Racing en Ligue 1.

D'ici là, Antoine Kombouaré, le coach qui sèche l'entrainement tant que la situation n'est pas clarifiée, attendra la décision finale de la fédération pour décider s'il revient ou non à Lens.