Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2020-2021 du Racing Club de Lens en Ligue 1

Ligue 1 : Le RC Lens est de plus en plus à l'aise

-
Par , France Bleu Nord

Le RC Lens s'est imposé devant les Girondins de Bordeaux (2-1), pour le compte de la quatrième journée de Ligue 1. Avec neuf points sur douze possibles, les Sang et Or ont réussi leur retour parmi l'élite, mais ils savent aussi que le chemin pour assurer le maintien est encore long.

Jean-Louis Leca, le gardien du RC Lens, savoure la victoire contre Bordeaux mais ne veut surtout pas s'enflammer (Photo archives)
Jean-Louis Leca, le gardien du RC Lens, savoure la victoire contre Bordeaux mais ne veut surtout pas s'enflammer (Photo archives) © Radio France - Benoît Dequevauviller

Avec trois victoires en quatre matches, les Sang et Or ont incontestablement réussi leur retour en Ligue 1. Alors bien sûr, le chemin est encore long pour assurer le maintien. Mais avec neuf points dans la besace, au soir de la quatrième journée de championnat, ce qui est pris n’est plus à prendre. « On n’est pas taillés pour jouer le haut de tableau », lançait clairement Jean-Louis Leca, le gardien lensois, sitôt la rencontre terminée, histoire de calmer les ardeurs des plus optimistes. «  Mais on est en train de créer quelque chose. Je dirais même une petite famille ! »

Du côté des Bordelais, les mines étaient bien grises. « On a été nuls », lançait sans prendre de gants Loris Bénito, le défenseur latéral des Girondins. « Et à tous les niveaux. Parfois, il y a des défaites que l’on ne peut pas expliquer. Celle-là, je peux vous dire pourquoi on a perdu : On a été totalement nuls ! »  Si les Girondins sont passés à côté de leur match, c’est aussi sous la pression du dynamisme des Lensois. Volontaires, déterminés, remportant la majorité des duels, les partenaires de Yannick Cahuzac ont littéralement étouffé leurs adversaires, à l’image de ce ballon chipé dans les pieds de Costil par Ganago, à l’origine du premier but (1-0, 47e).

Quelques minutes plus tard, ce même Ganago était bousculé dans la surface par Baysse et obtenait un penalty, après de longues minutes de discussions entre Benoît Millot, l’arbitre de la rencontre, et ses collègues de la VAR. Le défenseur central des Girondins héritait d’un deuxième carton rouge synonyme de retour prématuré au vestiaire. Gaël Kakuta, véritable métronome du jeu lensois, ne se faisait pas prier pour inscrire son troisième penalty depuis le début de la saison (2-0, 59e). Dès lors, la rencontre était pratiquement terminée et la réduction du score par Kalu, au bout des arrêts de jeu, était anecdotique (2-1, 94e). 

Si avec cette victoire, les Sang et Or s’emparent momentanément de la deuxième place du classement, le discours de Franck Haise était placé sur le ton de la modération. « On est content d’avoir neuf points après quatre journées mais on sait qu’on est perfectibles », expliquait le coach lensois. « On peut encore s’améliorer dans de nombreux secteurs de jeu ». Pour le moment, les Lensois vont savourer mais ils ne vont surtout pas s’enflammer ! En tout cas, c'était le discours officiel des Sang et Or après la rencontre. Chez les supporters, c’est une autre histoire…      

Prochain rendez-vous pour les Sang et Or : un déplacement à Nîmes le dimanche 27 septembre à 15h

Choix de la station

À venir dansDanssecondess