Football

Réforme du foot amateur : "Deux DH demeurent sur le territoire de la ligue des Pays de la Loire"

Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine lundi 26 septembre 2016 à 11:29

Gérard Loison est désormais président délégué de la nouvelle ligue de football des Pays de la Loire
Gérard Loison est désormais président délégué de la nouvelle ligue de football des Pays de la Loire © Radio France - Yann Lastennet

Lors de son ultime assemblée générale, la ligue de football du Maine a validé sa fusion avec la ligue Atlantique. Les quelque treize mille clubs et 175 000 licenciés des cinq départements de la région sont désormais réunis au sein d'une unique ligue des Pays de la Loire, en construction.

La ligue de football du Maine est morte. Vive la ligue de football des Pays de la Loire ! Vendredi soir, la structure de référence du foot amateur en Sarthe et de Mayenne a tenu sa dernière assemblée générale afin de fusionner avec la ligue Atlantique (Maine et Loire - Loire Atlantique - Vendée) au sein de la nouvelle grande ligue des Pays de la Loire. Pour se conformer à la nouvelle carte administrative des régions, l'organisation du football français doit en effet évoluer et passer de vingt-deux ligues régionales à treize.

"Il y avait un peu de tristesse, avoue Gérard Loison, ancien président de la ligue du Maine, désormais président délégué de la ligue des Pays de la Loire, _mais si on regarde le bon côté des choses, on va découvrir des horizons, des paysages, des gens et des pratiques différentes. Cela pourra être une source d'enrichissement." _Les 350 clubs sarthois et mayennais, qui fédéraient jusqu'à présent 40 000 footballeurs, rejoignent un ensemble de 13 000 clubs et près de 175 000 licenciés.

Pour préparer la fusion, les dirigeants des deux anciennes ligues vont d'abord former pendant trois mois un conseil intérimaire. Puis les clubs éliront en janvier leurs représentants des ces nouvelles instances. Il leur appartiendra ensuite de remodeler les compétitions et les calendriers. Même s'il n'y aura pas de révolution prévient Gérard Loison, notamment concernant la Division d'Honneur (DH), le plus haut niveau à l'échelle des ligues : "Deux DH demeurent au sein du territoire de la ligue des Pays de la Loire. Mais il y aura sûrement une variation dans les équipes, il faudra aller goûter à l'extérieur pour percevoir le parfum de cette réforme. Car si on reste entre nous, ça n'aura pas beaucoup de charme." Autrement dit, les clubs sarthois et mayennais, qui s'affrontaient entre-eux en DH, devront certainement se déplacer un peu plus loin à l'avenir. Cette évolution est prévue pour la saison 2018-2019.

Dès la saison prochaine, en revanche, les ligues enverront leurs meilleures équipes en CFA2, dont elle récupèrent la gestion (c'était auparavant une compétition organisée par la fédération). Ce CFA2, rebaptisé "National 3", deviendra de fait le plus haut niveau de ligue et sera organisé en poules strictement régionales. Le Mans, Sablé ou la Flèche n'iraient donc plus jouer en Normandie ou en Bretagne comme avant.