Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Report du National 2 : le club du RC Grasse réclame "une réponse définitive"

-
Par , France Bleu Azur

Comme de nombreux clubs de National 2 ces dernières heures, le club du RC Grasse vient d'écrire aux instances du foot français pour obtenir de la visibilité sur la fin de saison alors que la FFF a décidé cette semaine de reporter une nouvelle fois la date de reprise. A Grasse "on ne comprend pas".

Le club du RC Grasse évolue en National 2 cette saison
Le club du RC Grasse évolue en National 2 cette saison © Radio France - Maxime Bacquié

Malgré ce nouveau renvoie au vestiaire des instances, c'est bien sur le terrain qu'on retrouve les joueurs du RC Grasse vendredi, au lendemain de l'annonce du nouveau report de la reprise du championnat de National 2. "On est obligé de maintenir les joueurs en forme, au cas où," explique le coach Loïc Chabas. "Mais c'est très compliqué pour nous de planifier les entraînements, la préparation physique, alors qu'on ne sait pas si on va pouvoir rejouer ou non. Même psychologiquement pour les joueurs c'est très dur." 

Les joueurs du RC Grasse à l'entraînement vendredi au stade de la Paoute
Les joueurs du RC Grasse à l'entraînement vendredi au stade de la Paoute © Radio France - Maxime Bacquié

L'impression qu'on nous donne une part de gâteau et qu'on nous la reprend

Surtout que les Grassois, en vue de la reprise programmée dans un premier temps le week-end du 12 mars, ont disputé un match en retard samedi dernier, remporté face à Jura Sud (1-0) dans leur poule de National 2. "On a l'impression qu'on nous a donné une part de gâteau et qu'on nous la reprend," image l'attaquant Franck Delerue. "C'est très frustrant. Surtout qu'on est testé deux fois par semaine alors que ce n'est pas le cas pour la plupart des gens qui ont encore la chance de pouvoir travailler. On ne comprend pas."

"On est frustré" l'attaquant Franck Delerue

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Nouveau report ou coup de sifflet final ?

Jeudi, la Fédération française de football a en effet annoncé que les championnats de National 2 et de D2 féminine (où évolue l'OGC Nice) ne reprendront pas aux dates prévues, sans fixer de nouveau calendrier. Une décision qui aurait été prise sous la pression du ministère des Sports et à priori aucune nouvelle date ne sera communiquée avant les élections à la tête de la FFF le week-end prochain. Un flou artistique qui a poussé le club du RC Grasse à écrire une lettre ouverte à la Fédé, pour réclamer de la visibilité.

Même en Ligue 1 il y a des clusters alors pourquoi nous on n'aurait pas le droit de reprendre ? 

"Cela fait quatre mois qu'on s'entraîne sans jouer. On veut une réponse définitive," explique le directeur général du club Thomas Dersy. "Qu'on reprenne ou non, on veut être enfin fixé et arrêté de vivre cette situation. On joue le jeu du protocole sanitaire depuis le début, on voit que même en Ligue 1 ou en Ligue 2 il y a des clusters, alors pourquoi on n'aurait pas le droit de reprendre nous ? S'ils décident de tout arrêter, on dit ok mais étant une entreprise on réclame la fermeture administrative pour bénéficier des aides, comme toutes les entreprises. Aujourd'hui on n'a aucune aide".

"Aujourd'hui on ne bénéficie d'aucune aide" Thomas Dersy, directeur général

La contre-attaque des clubs de National 2

Le club du RC Grasse, qui vise la montée en National, a en effet une structure professionnelle et des joueurs sous contrat, comme la plupart des clubs de National 2. C'est pour cela que depuis jeudi, de nombreux clubs se sont agrégés à ce mouvement de grogne et ont même fondé un collectif pour rappeler notamment que dans les autres pays, les clubs de 4e division d'Espagne, d'Italie ou d'Allemagne restent autorisés à jouer. Car après l'arrêt du championnat et la saison blanche l'an dernier, ce serait une deuxième année de perdue pour tous ces clubs, et notamment le RC Grasse.

Capture d'écran
Capture d'écran
Choix de la station

À venir dansDanssecondess