Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Reprise de la Coupe de France de foot pour les amateurs : "Ça devrait être une fête, c'est plutôt un calvaire"

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Les clubs amateurs encore engagés en Coupe de France de foot peuvent reprendre l'entraînement pour préparer les matchs qui doivent avoir lieu les 30 et 31 janvier.

Les clubs de foot amateurs encore qualifiés en Coupe de France peuvent reprendre l'entraînement (photo d'illustration)
Les clubs de foot amateurs encore qualifiés en Coupe de France peuvent reprendre l'entraînement (photo d'illustration) © Maxppp - Michel Viala

Le ministère en charge des Sports a autorisé les clubs amateurs encore qualifiés en Coupe de France à reprendre l'entrainement collectif cette semaine en vue d'une reprise des rencontres les 30 et 31 janvier. Mais les mesures sanitaires très strictes qui accompagnent cette décision compliquent énormément les choses pour les petits clubs. À tel point que le président des Lucs-sur-Boulogne, en Vendée, préférerait ne pas jouer.

Une bonne surprise de pouvoir reprendre, mais les conditions sont vraiment très compliquées

"Ça a été une bonne surprise de pouvoir reprendre mais les conditions sont vraiment très compliquées à mettre en place et inadaptées compte-tenu de la situation", explique Landry Renaudin. Les joueurs devront notamment passer un test PCR deux ou trois jours avant le match, ce qui ne pose pas vraiment de problème, mais un médecin devra être présent au moment des rencontres pour vérifier le résultat de ces test et des tests antigéniques que les joueurs devront passer juste avant de jouer. "Je ne sais pas où je vais trouver un médecin", s'interroge le président des Lucs-sur-Boulogne. 

Un gros risque de blessure chez les joueurs qui ne peuvent presque plus s'entraîner

Il attend de voir ce qui va se passer lors d'une réunion prévue ce mercredi et de savoir si les matchs pourront vraiment se jouer. "Honnêtement, même si les matchs ne peuvent pas avoir lieu, je pense que c'est tout aussi positif". Parce que les joueurs ne sont pas prêts physiquement à jouer. "On est à un entraînement le dimanche matin. On avait réussi à en mettre un autre le mercredi soir, mais ce n'est plus possible avec le couvre-feu à 18h. Donc il y a un risque de blessure qui est énorme chez des joueurs qui travaillent en semaine. C'est ça que je crains le plus".  

La Coupe, ça fédère toute la commune mais, ça aussi on en est privé

Et puis ces contraintes sanitaires, ces risques de blessure, les matchs à huis clos, ça gâche la "magie de la Coupe de France" pour Landry Renaudin. "C'est la première fois qu'on va aussi loin en Coupe de France mais c'était pas la bonne année. Pas de public, ça veut dire aussi pas de buvette et ce sont des rentrées d'argent importantes pour nos petits clubs. Ça fédère aussi la commune mais, ça aussi on en est privé. Même le nombre de bénévoles sera très limité. Ça devrait être une fête, une joie et c'est plus un calvaire à organiser"

Jouer alors qu'on entend parler d'un troisième confinement ?

Le président des Lucs-sur-Boulogne aurait finalement préféré que la Coupe de France ne reprenne pas. "Mais j'imagine qu'il y a eu des pressions au niveau des clubs professionnels, parce qu'il y aussi une place en Coupe d'Europe en jeu pour le vainqueur". Et il se demande si ce n'est pas risqué de jouer vu l'évolution de l'épidémie de Covid-19 : "on nous parle presque d'un troisième confinement et on laisse des matchs se jouer ! C'est embêtant. Je suis infirmier de profession et ça me pose beaucoup de questions".

Les Lucs-sur-Boulogne devraient affronter l'US Changé pour le sixième tour de la Coupe de France auquel doivent participer une quinzaine de clubs de Loire-Atlantique et de Vendée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess