Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : La saison 2019-2020 du Racing Club de Strasbourg

Reprise de la Ligue 1 : à Strasbourg, Thierry Laurey mise sur la stabilité

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass, France Bleu

Avec seulement deux départs majeurs pour deux arrivées, le Racing n'a quasiment pas changé son effectif. Une stabilité assumée, avec l'espoir d'être compétitif à la fois en coupe d'Europe et en championnat. La saison passée, Strasbourg avait fini 11e de L1 et remporté la Coupe de la Ligue.

Thierry Laurey n'a pas voulu bouleverser son effectif
Thierry Laurey n'a pas voulu bouleverser son effectif © Maxppp -

Strasbourg, France

À la Meinau, c’est le statut quo ou presque ! En attendant d'éventuels bouleversements de fin de mercato, deux joueurs majeurs seulement sont partis, Anthony Gonçalves (Caen) et Pablo Martinez (Nîmes). Deux autres sont arrivés : le défenseur central Alexander Djiku en provenance de Caen et le milieu de terrain Jean-Ricner Bellegarde, qui jouait à Lens. Le défenseur Lamine Koné, prêté la saison passée par Sunderland, a été transféré définitivement au Racing.

Une  stabilité voulue par l’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey : "On a un effectif suffisamment conséquent et on a des jeunes derrière qui poussent, donc on a trouvé que _la meilleure des solutions, c'était de ne pas bouleverser l'équipe_. D'autant qu'on avait beaucoup recruté il y a deux ans et l'année dernière".

La stabilité pour progresser ?

Onzième du championnat et vainqueur surprise de la Coupe de la Ligue la saison passée, le Racing espère être compétitif, tant en coupe d'Europe qu'en championnat. Il entend poursuivre sa progression, même s'il ne souhaite pas dévoiler pour l'instant officiellement ses objectifs. _"On fixera les objectifs dès qu'on sera éliminés de la Coupe d'Europe_, explique Thierry Laurey. Les déplacements vont nous fatiguer. Si tu dois jouer le jeudi et rejouer le dimanche à 17 heures, c'est assez compliqué. Les équipes qui l'ont fait jusque là nous l'ont dit, je ne vois pas pourquoi ça ne serait pas compliqué pour nous. On va essayer de faire le meilleur parcours possible en Coupe d'Europe et après on fixera des objectifs plus précis. Il est évident qu'on vise le maintien, sachant qu'on a terminé la saison passée à une honorable 11e place".

Toujours autant de passion à la Meinau

Comme la saison passée, la ferveur autour du Racing ne se dément. Le club a dû limiter le nombre d’abonnés à 19.000. Strasbourg commence sa saison de Ligue 1 par un alléchant derby face à Metz ce dimanche au stade de la Meinau.