Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor
Dossier : Ligue 1 : résultats, classement, direct et calendrier

Reprise de la Ligue 1 : le point, club par club, pour la saison 2020/2021

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le coup d'envoi de la saison 2020/2021 aura lieu ce vendredi avec la rencontre Bordeaux-Nantes en ouverture ce vendredi à 19h. En attendant le moment tant attendu, on fait le tour des équipes en présence, pour être incollable avant le début de cette nouvelle saison.

La Ligue 1 reprend ce vendredi avec Bordeaux-Nantes à 19h.
La Ligue 1 reprend ce vendredi avec Bordeaux-Nantes à 19h. © Maxppp - Nicolas Créach

Le coup d'envoi de la saison 2020/2021 de la Ligue 1 approche. Il aura lieu ce vendredi à 19h avec la rencontre entre Bordeaux et Nantes. 

France Bleu vous propose de faire le point, équipe par équipe afin de tout savoir avant la reprise du championnat français.

Angers 

Le SCO d'Angers attaque sa sixième saison dans l'élite après sa remontée en 2015. L'objectif reste le même : le maintien. Mais il faut dire qu'avec une belle 11e place lors du précédent exercice, avec la venue du gardien Paul Bernardoni pour 7 millions d'euros et un effectif qui reste similaire, Angers peut même prétendre à une place en milieu de tableau. 

Le coach, Stéphane Moulin, est lui aussi toujours là et va attaquer sa dixième saison sur le banc angevin. Seuls petits bémols dans la préparation du SCO, les départs à prévoir de Rayan Aït-Nouri et de Baptiste Santamaria, deux cadres dans le 11 titulaire d'Angers et les soucis judiciaires du club. 

► La présentation complète de l'équipe

Monaco

C'est une petite révolution qui se déroule en ce moment à Monaco. Le coach a changé, Robert Moreno a laissé sa place à Niko Kovac. Le directeur sportif est lui aussi nouveau, avec l'arrivée de l'Anglais Paul Mitchell, ancien directeur sportif chez Red Bull. 

Les changements se traduisent donc dans l'effectif, avec des cadres écartés pendant la pré-saison, comme Jemerson, Keita Baldé, Grandsir ou encore Aït Bennasser, jugés indésirables et l'arrivée du jeune Axel Disasi, 22 ans, en provenance de Reims. Si on rajoute Tchouaméni, Fofana ou encore Pellegri, respectivement 20, 21 et 19 ans, on devrait s'attendre à voir un effectif plus jeune mais aussi peut-être moins expérimenté. 

► La présentation complète de l'équipe

Saint-Étienne

Après leur triste 17e place à l'issue de la saison 2019-2020, les Verts font le pari de la jeunesse cette saison. Après le divorce consommé avec le gardien Stéphane Ruffier, bouté hors de la hiérarchie des portiers pour la nouvelle saison et la mise à l'écart de Ryad Boudebouz, Whabi Khazri et Yann M'Vila pour le stage de pré-saison. Ces quatre-là sont les plus gros salaires du club et le club souhaitent alléger sa masse salariale. 

L'AS Saint-Étienne a également fait le pari de recruter le jeune Adil Aouchiche. Le milieu de terrain offensif de 18 ans est pour le moment la recrue phare des Verts. Arrivé libre en provenance du Paris Saint-Germain, il est le symbole du projet sportif de Claude Puel et est très attendu par les supporters. Les Verts peuvent tirer leur épingle du jeu cette saison s'ils proposent le même football que lors de la finale de la Coupe de France, perdue face au PSG en juillet dernier.

► La présentation complète de l'équipe

Bordeaux

La saison qui arrive risque d'être compliquée pour les Girondins. Le club a accueilli un nouvel entraîneur le 10 août, Jean-Louis Gasset alors que la préparation estivale avait été menée par l'ancien coach portugais, Paulo Souza. Son départ à pris du temps et laissé des traces au sein du club.

Miné par les polémiques, sous-pression par les Ultras, Bordeaux va devoir faire mieux que la saison passée, où il a fini 12e du championnat, loin des attentes de la présidence et des supporters. 

► La présentation complète de l'équipe 

Brest

Après une belle 14e place l'an dernier, les Brestois attaquent sereinement cette nouvelle saison. Les quelques recrues de choix viennent le confirmer, avec notamment les arrivées de Chritophe Hérelle de l'OGC Nice et de Franck Honorat de l'AS Saint-Étienne. Deux renforts de poids dans l'ossature consolidé du Stade Brestois. Le portier Gautier Larsonneur, les milieux Diallo et Belkebla ou encore l'attaquant Gaëtan Charbonnier sont toujours là. 

Brest vise une nouvelle fois le maintien mais avec cette équipe séduisante, les hommes d'Olivier Dall'Oglio peuvent rêver plus haut cette saison.

► La présentation complète de l'équipe 

Dijon 

Cinquième saison d'affilé en Ligue 1 pour le Dijon FCO de Stéphane Jobard qui compte bien se stabiliser un peu plus cette saison. Le club a terminé à la 16e place, pas très loin des barrages pour la Ligue 2 la saison dernière et à la 18e place la saison d'avant. La priorité est donc de faire mieux cette saison. Quelques joueurs cadres sont partis, comme Florent Balmont en retraite ou encore Jhonder Cadiz et Stephy Mavididi qui ont été transférés. Tout récemment, Rennes a attiré dans ses filets le jeune défenseur Aguerd. Tous ces départs risquent de fragiliser l'équipe. 

Il faudra lutter pour se maintenir encore cette année mais Stéphane Jobard se dit confiant et se félicite d'avoir "gardé [l']épine dorsale" de son équipe.

► La présentation complète de l'équipe 

Lorient

Le champion de Ligue 2 de la saison passée arrive forcément pour se maintenir et rester dans l'élite le plus longtemps possible. Après leur descente à la fin de la saison 2016-2017, les Merlus ont recruté des joueurs d'expérience pour leur permettre de se maintenir. Jérémy Morel est revenu à la maison, après des passages par Lyon, Marseille et Rennes mais le club breton enregistre surtout l'arrivée d'Adrian Grbic, venu de Clermont pour 8,5 millions d'euros et 2 millions de bonus, soit l’acquisition la plus chère de l'histoire du club. L'Autrichien, auteur de 17 buts la saison dernière, est assurément l'un des très bon coup de ce mercato estival.

Le maintien est donc la priorité de l'équipe morbihannaise mais on est pas à l'abri d'une belle surprise avec ces Lorientais qui proposent toujours un jeu très porté vers l'avant.

► La présentation complète de l'équipe

Metz

Après une 15e place l'an dernier avec l'arrêt prématuré de la Ligue 1 à cause du coronavirus, le FC Metz attaque une nouvelle saison dans l'élite. Les Lorrains pourront compter sur ses attaquants fétiches, Ibrahima Niane et Habib Diallo, même si ce dernier à reçu un bon de sortie en cas d'offre suffisante pour quitter le club. En attendant, les deux sont bien là et seront appuyés par Vagner, le Brésilien arrivé de Nancy cet été. Il se remet d'une blessure pour le moment mais sera opérationnel mi-septembre selon le coach Vincent Hognon. 

Le FC Metz devrait parvenir à se maintenir assez facilement cette saison, surtout s'il réitère son début d'année 2020 avec 17 points en 9 journées. 

La présentation complète de l'équipe

Nantes

Le championnat s'est arrêté un peu trop tôt la saison dernière à cause du Covid-19 pour les Nantais, qui rêvaient d'une place européenne. Ils ont terminé à la 13e place, alors qu'ils étaient à quatre points seulement de Reims, 6e et européen cette année. Leurs deux dernières défaites les ont éloigné de la Coupe d'Europe. Il faut donc tout reprendre à zéro, mais en reprenant les mêmes bases. La recrue phare s'appelle Pedro Chirivella, arrivé de Liverpool et qui pourrait former une belle paire au milieu avec Louza. Même s'il n'a pas beaucoup joué la saison dernière, ce jeune joueur de 23 ans peut faire la différence dans un secteur où le FC Nantes a du mal. Il reste encore un numéro 9 a acquérir pour le club et les Canaris seront armés pour jouer l'Europe. 

Il reste un an de contrat à Christian Gourcuff et le coach breton compte bien le mettre à profit pour imprimer un style à l'équipe. 

La présentation complète de l'équipe

Lille

Ça bouge du côté du LOSC cette saison. Le club nordiste enregistre plusieurs départs et pas des moindres. Victor Osimhen a été transféré à Naples pour une belle somme, Loïc Rémy est parti en fin de contrat et Zeka est maintenant à Mouscron. Mais Lille a de la ressource et a été renforcé cet été. Le club enregistre les arrivées du défenseur de l'Ajax Sven Botman et des attaquants Jonathan David et Burak Yilmaz, tous les trois devraient être titulaires. 

Avec une belle 4e place la saison dernière et un recrutement intelligent, Lille peut prétendre à jouer le Top 5 cette saison. Les Nordistes joueront également l'Europe, mais la Ligue Europa cette année. 

La présentation complète de l'équipe

Montpellier

Avec un belle 8e place l'an dernier après une saison tronquée par le coronavirus, Montpellier a les armes pour prétendre à mieux cette saison. Armé d'une doublette offensive que tout club de Ligue 1 rêve, avec Laborde et Delort, le club héraultais fait partie des équipes qu'il faudra suivre, notamment avec l'arrivée de Mavididi pour compléter l'attaque. 

La grande interrogation du coach cette année reste le système de jeu. Avec un 3-5-2, Montpellier était trop prévisible la saison dernière et c'est justement ce que veut changer Michel Der Zakarian. Problème, on a vu lors des matchs de préparation que son équipe a encaissé beaucoup de buts et n'arrivait pas à contrer les offensives adverses avec une autre tactique. Peut-être que la réponse a été trouvée en conservant ce système de jeu cher à Der Zakarian mais aussi en recrutant un gardien, Jonas Omlin en provenance du FC Bâle, à la hauteur des ambitions montpellieraines. 

La présentation complète de l'équipe

Nîmes

Nîmes ne souhaite pas revivre le scénario de la saison passée. Avec une 18e place, les Crocos ont été "sauvés" par le coronavirus et ont conforté leur place en Ligue 1. Mais il y a aussi un peu de frustration car le club restait sur une belle série, cinq victoires et quatre nuls sur la phase retour, ce qui pouvait présagé d'un sauvetage possible. Le Nîmes Olympique a donc pris les choses en main et a peaufiné sa préparation. Jérôme Arpinon a remplacé Bernard Blanquart au début de l'été, le portier Baptiste Reynet, le défenseur Birger Meling et le milieu de terrain Andrés Cubas sont arrivés cet été dans le Gard pour renforcer une équipe de Nîmes conquérante. 

Si les Nîmois attaquent cette saison comme ils ont terminé la précédente, on peut compter sur eux pour accrocher le milieu du classement.

► La présentation complète de l'équipe

Nice 

Le projet du président est clair : se faire une place parmi les gros du championnat. Le club niçois a terminé à la 5e place, synonyme de Ligue Europa et il compte bien continuer sur cette dynamique. Le recrutement a été pensé dans cette optique avec les arrivées de l'ancien monégasque Rony Lopez, de l'international français Morgan Schneiderlin et d'Amine Gouiri. L'ossature de l'équipe est restée quasiment la même, avec Dante, Pierre Lees-Melou et Dolberg qui sont toujours là. L'OGC Nice est confiant pour jouer le haut du tableau mais il faudra lutter avec Lille, Rennes ou encore Montpellier pour accrocher l'Europe à nouveau.

Notez que la première journée face à Lens se jouera à huis-clos à l'Allianz Riviera de Nice avec la pandémie de Covid-19. 

► La présentation complète de l'équipe

Lyon

Après sa défaite en demi-finale de Ligue des Champions ce mercredi 19 août face au Bayern Munich, l'Olympique Lyonnais peut se tourner vers la Ligue 1. Les Lyonnais ne seront pas européens cette saison mais auront à cœur de tout donner pour finir dans le Top 5 et retrouver l'Europe. Le mercato est pour le moment très calme, avec l'arrivée de deux recrues : Tino Kadewere en provenance du Havre et Cenk Özkaçar. Au niveau des départs, l'attaquant Martin Terrier est parti à Rennes, Lucas Tousart au Hertha Berlin et Amine Gouiri à Nice.

L'objectif du président Jean-Michel Aulas est bien-sûr de terminer dans le Top 3 mais surtout d'être européen coûte que coûte.

► La présentation complète de l'équipe

Marseille

La saison qui se profile à l'OM est celle du retour de l'équipe en Ligue des Champions. Deuxième de Ligue 1 l'an dernier, les hommes d'André Villas-Boas retrouvent la C1 sept ans après leur dernière participation. La préparation a été un peu perturbée ces derniers jours avec les quatre cas de Covid-19 détectés dans l'équipe, ce qui a conduit la Ligue de football professionnel à reporter la première journée face à Saint-Étienne. 

Côté mercato, le club phocéen enregistre deux arrivées : celle du milieu de terrain Pape Gueye et du défenseur Leonardo Balerdi. Les cadres, Steve Mandanda et Dimitri Payet sont toujours et André Villas-Boas pourra compter sur eux pour porter Marseille le plus loin possible en Ligue des Champions. Même si ça sera très compliqué de tenir tête au PSG encore cette saison, les Marseillais visent le podium et pourquoi pas le titre.

Paris-Saint-Germain

Le Paris-Saint-Germain est toujours sur une autre planète par rapport aux autres clubs de Ligue 1. Il a fini premier du championnat haut la main et compte bien repartir sur le même rythme. Même si le club de la capitale n'a pas recruté, pour l'instant, de stars, il a perdu Edinson Cavani, le meilleur buteur de toute l'histoire du club et Thomas Meunier, le latéral belge. Le premier pourrait rebondir du côté de Benfica et le second s'est engagé librement avec Dortmund.

► La présentation complète de l'équipe

Lens

L'objectif est clair cette saison pour le RC Lens : le maintien en Ligue 1. Après cinq saisons passés en Ligue 2, les Sang et Or auront à cœur de rester dans l'élite du football français. Ils l'ont prouvé en recrutant pour 6 millions d'euros l'attaquant de Nice Ignatius Ganogo, la recrue la plus chère du club nordiste. Un pari osé pour un joueur qui n'a marqué que 3 buts en 26 rencontres de Ligue 1 l'an passé mais associé à Sotoca, il pourrait faire des merveilles. Autre recrue, et pas des moindres, Gaël Kakuta, formé à Lens, globe-trotteur et arrivé en prêt d'Amiens. Le milieu offensif servira de dynamiteur à cette attaque lensoise. 

Le début de saison du RC Lens risque d'être délicat puisqu'il ira à Nice pour la première journée et recevra le PSG la journée suivante.

► La présentation complète de l'équipe

Reims

Reims va retrouver l'Europe cette saison, plus précisément la Ligue Europa et non pas la Ligue des Champions que les Rémois avaient disputée dans les années 60. C'est grâce à leur très belle sixième place l'an dernier et aux deux victoires en Coupe de France et Coupe de la Ligue du PSG que le Stade de Reims disputera le deuxième tour préliminaire de la Ligue Europa. 

En terme d'ambition, les Rémois peuvent viser le milieu du tableau en Ligue 1, même si la direction, elle, se satisfera de la deuxième moitié. Côté mercato, "les ventes prévues" ont été réalisées, explique dans l'Équipe Jean-Pierre Caillot le président du Stade de Reims, les joueurs ciblés "ont été prolongés" et les recrues désirées ont signé, comme le milieu offensif kosovar Valon Berisha, arraché à la Lazio de Rome. Mais le calendrier de Reims est corsé pour les premières journées, avec un déplacement à Monaco, la réception de Lille et Rennes et du PSG en cinq journées. Du costaud donc.

Rennes

La révolution est en marche du côté du Stade Rennais. Après leur belle 3e place en Ligue 1 la saison dernière, Rennes gravit les échelons au fur et à mesure. Qualifiés directement pour les groupes de la Ligue des Champions, grâce aux clubs présents dans le dernier carré de la Ligue Europa, les Rouge et Noir ont une grosse saison à jouer. L'objectif est évidemment de rester dans les premières places du classement cette saison et de faire bonne figure en coupe d'Europe. 

Le recrutement a été bien pensé depuis l'arrivée de Florian Maurice au club en tant que directeur technique. L'attaquant Martin Terrier a été recruté à l'Olympique Lyonnais et a déjà marqué pendant les matchs de préparation. Le club breton recrute également en défense avec l'arrivée d'Aguerd en provenance de Dijon. Le champion du monde Steven Nzonzi et la pépite bretonne Edouardo Camavinga sont toujours là, tout comme Bourigeaud et Raphinha, qui apporteront beaucoup de stabilité à l'équipe. Il faudra donc bien compter sur le Stade Rennais cette saison pour jouer le Top 3, en espérant que le joueurs de Julien Stéphan ne soient pas trop cramés avec la Ligue des Champions.

► La présentation complète de l'équipe

Strasbourg

Les Strasbourgeois ont terminé 10e du dernier exercice et ont décidé de ne pas changer grand chose dans l'effectif. Seuls un entraîneur des gardiens, Stéphane Cassard, et un nouvel adjoint, Jean-Marc Kuentz sont arrivés pour renforcer le staff. Le club vise cette saison le milieu de tableau, "entre la 8e et la 12e place" estimait le coach Thierry Laurey. Mais avec le coronavirus qui s'est invité lors de la préparation, neuf cas ont été confirmés au sein du club, les Strasbourgeois ont dû s'adapter et modifier leurs plans. Des matchs amicaux ont été annulés et le physique des joueurs touchés va forcément être impacté.

Pour sa quatrième saison dans l'élite depuis sa remontée, Strasbourg a les moyens d'accrocher le milieu de tableau en Ligue 1 et pourquoi se battre pour une place européenne cette saison.

La présentation complète de l'équipe

Choix de la station

À venir dansDanssecondess