Football

RÉTRO 2016 - L'AJ Auxerre en vente

Par France Bleu Auxerre et Delphine Martin, France Bleu Auxerre samedi 24 décembre 2016 à 4:30

Football (image d'illustration)
Football (image d'illustration) - © Olly - Fotolia.com

2016 aura été l’année d’un tournant historique pour l'AJ Auxerre. Le club auxerrois est passé sous pavillon chinois, vendu à la société ORG Packaging.

C'est le 29 octobre que James Zhou prononce ses premiers mots en tant que patron de l'AJA. L'homme d'affaire chinois est très ambitieux et ne s’en cache pas. Ce qu’il veut c’est : "faire remonter Auxerre au niveau où Monsieur Guy Roux l’avait élevé dans le passé. On veut de bons résultats pour que le club bénéficie d’une bonne réputation".

Mais le processus de vente fût très long. L'actionnaire majoritaire, Corinne Limido, a rapidement donné son accord pour céder 60% des parts du club, en échange de 7 millions d’Euros.

→ A lire aussi : Un groupe chinois veut racheter l'AJA

En revanche, l'Association AJA, actionnaire minoritaire, ne veut rien entendre. "Pas dans ces conditions", disent-ils. Ces historiques du club, dont le plus célèbre de tous : Guy Roux ont peur de se faire dévorer. Car l'association est propriétaire de la majorité des installations du club, comme le stade ou le centre de formation.

→ A lire aussi : Vente de l'AJA : le conseil d'administration dit oui au groupe chinois ORG Packaging

Après des semaines de négociations entre avocats, les 27 membres de l'Association votent. Le 9 septembre, ils acceptent le projet présenté par Michel Parmentier, leur président. "On a trouvé une solution qui convient à tout le monde. L’association conserve les mêmes droits qu’auparavant. Toutes les décisions seront prises avec notre accord point à ligne."

→ A lire aussi : La vente de l'AJA bien engagée

→ A lire aussi : AJA : les actionnaires minoritaires disent oui aux Chinois

Et Guy Roux lui-même s’est finalement déclaré content de travailler avec ces nouveaux investisseurs. "On sera là ! Ils veulent apprendre de nous la formation. Ce sont des gens puissants, une société qui est parait-il une très grande société, qui a donc des talents. Alors pourquoi est-ce qu’ils ne manifesteraient pas leurs talents au niveau de l’AJA professionnel ?"

James Zhou, le nouveau propriétaire de l’AJA, ne l’a jamais caché : il a racheté l'AJA essentiellement pour sa recette en matière de formation. Son but est donc double : implanter des académies AJA en Chine, et former des adolescents chinois, ici, dans l'Yonne, pour les vendre à de richissimes clubs locaux.

Rétro 2016 : La vente de l'AJA par Bruno Blanzat.

Retrouvez la rétro 2016 de France Bleu Auxerre