Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football
Dossier : RÉTRO 2019 - Ce qui vous a marqué, dans l'Yonne

RÉTRO 2019 - Retour sur la valse des entraîneurs à l'AJ Auxerre

-
Par , France Bleu Auxerre

France Bleu Auxerre vous propose de revenir sur les événements qui ont marqué l’actualité Icaunaise en 2019. Aujourd'hui, retour sur la valse des entraîneurs à l'AJA. Pas moins de trois entraîneurs se sont assis sur le banc auxerrois cette année.

Pablo Correa (à gauche), Cédric Daury (à droite) et Jean-Marc Furlan (au centre) se sont succédé sur le banc de l'AJA cette année.
Pablo Correa (à gauche), Cédric Daury (à droite) et Jean-Marc Furlan (au centre) se sont succédé sur le banc de l'AJA cette année. © Maxppp - Maxppp

Auxerre, France

Les supporters de l'AJ Auxerre ont commencé l'année 2019 avec Pablo Correa. En place depuis 2017, l'Uruguayen était en grande difficulté cet hiver. L'AJ Auxerre, 14e de Ligue 2, ne gagne plus et s'approche dangereusement de la zone rouge. Le 18 mars, la décision tombe : Pablo Correa est écarté. C'est le soulagement chez les supporters. 

Opération maintien et arrivée de Jean-Marc Furlan

Correa n'est plus là mais il reste encore neufs matches pour s'éloigner de la relégation. Les rênes sont confiées à Cédric Daury. Le directeur sportif revient sur le banc de l'AJA pour une mission maintien. Opération de sauvetage réussie à la toute dernière journée du championnat. 

Place désormais à Jean-Marc Furlan. Le club icaunais avait déjà pris contact avec lui alors qu'il était encore l'entraîneur de Brest. Dès la fin de saison, la décision est officielle : celui qui a réussi à obtenir quatre montées en Ligue 1 devient l’entraîneur de l'AJ Auxerre. Il est vu comme le sauveur pour beaucoup de supporters, celui qui permettra au club de retrouver enfin l'élite du football français. 

Mais dès la première défaite, il calme les esprits, explique que le groupe est "traumatisé" par les échecs du passé et qu'il va falloir du temps pour reconstruire et obtenir des bons résultats pérennes. Le début de saison est bon, le meilleure même de l'AJA depuis sa descende en Ligue 2. Mais la machine s'enraille en octobre et l'équipe enchaîne huit matches sans victoire. L'AJA est aussi éliminée en Coupe de la Ligue et en Coupe de France. 

Après six mois, finalement, Jean-Marc Furlan a le même bilan que Pablo Correa à la même période la saison passée. Mais à la différence de l'Uruguayen, personne ne demande la démission de Jean-Marc Furlan. L’entraîneur demande du temps et de la patience aux supporters. A la valse des entraîneurs en 2019 va se succéder désormais la valse des joueurs, avec un mercato d'hiver qui s'annonce agité. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu