Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Ricardo aux Girondins de Bordeaux : "c'est presque un rêve de revenir ici"

jeudi 6 septembre 2018 à 17:05 Par Stéphanie Brossard, France Bleu Gironde

Le Brésilien Ricardo a officiellement été intronisé manageur des Girondins de Bordeaux ce jeudi au Haillan. Il s'est dit "ému, heureux" d'être de retour, et il a déjà fixer le cap : "gagner des matches pour se sortir de cette situation en L1".

Ricardo aux côtés de Stéphane Martin le président, lors de sa conférence de presse de présentation au Haillan
Ricardo aux côtés de Stéphane Martin le président, lors de sa conférence de presse de présentation au Haillan © Maxppp - DAVID Thierry

Bordeaux, France

Après le jeune attaquant Yann Karamoh, les Girondins de Bordeaux ont présenté ce jeudi à la presse le Brésilien Ricardo, qui revient au Haillan, 11 ans après en avoir été entraîneur (de 2005 à 2007), en tant désormais, que manageur général. Il succède à Gustavo Poyet licencié après son coup de sang mi-août en marge de la qualification contre Marioupol.

"C'est la faute d'Eric, si je suis là"

Ricardo est apparu très souriant et "ému" face aux journalistes, entouré d'Eric Bédouet, qui restera entraîneur principal, de Patrick Colleter, l'adjoint, et de Stéphane Martin, le président. Le nouveau manageur des Girondins a répété que c'était "presque un rêve qui devenait réalité de se retrouver là", 13 ans après sa première expérience, et après également ses soucis de santé. "Oui, j'ai été surpris que Bordeaux m'appelle, surtout après mon AVC justement. Mais c'est la faute d'Eric! C'est lui le coupable, parce qu'on a maintenu le contact. Mais je n'ai jamais caché non plus ma volonté de revenir en Europe. J'ai tout fait pour être là. Ma motivation est totale".

Ricardo : "Motivation totale"

"Il faudra très vite des résultats"

Ricardo a reconnu que la situation de Bordeaux en championnat "n'est pas pas simple. Mais quatre journées en Ligue 1, ce n'est pas beaucoup. J'ai vu quelques matches et je crois qu'on va réussir à remonter dans le tableau et bien finir". Il s'arrête alors et passe le témoin à Eric Bédouet pour avoir son assentiment : "j'ai eu la sensation qu'on peut jouer sur les deux tableaux, coupe d'Europe et championnat, non Eric ?" Rires. "Merci Ricardo ! On a commencé cette saison avec une possible pour l'Europa League. Donc on a axé le travail sur l'Europe. Et ce challenge a réussi. Maintenant, il faut redresser la barre en Ligue 1. Il faut revenir à l'équilibre. Mais c'était bien pour les jeunes joueurs notamment de se frotter à autre chose. Et c'est bien pour le club d'être qualifié en Europa League". 

Ricardo acquiesce. "Je répète, c'est un bonheur intense d'être là. Je savoure mais très vite, il faudra des résultats. Il faudra gagner des matches, c'est ça le + important."

Stabilité retrouvée aux Girondins ?

A son tour, Stéphane Martin a salué le retour de Ricardo, et concédé qu'enfin, le club allait retrouver de la "stabilité, après une saison dernière déjà compliquée. Ce n'est pas dans la culture de notre club d'avoir une actualité agitée. Mais maintenant, nous allons pouvoir retrouver de la sérénité".

C'est Ricardo qui a semé les graines du succès avant le titre de 2009

C'est "un gentleman, tout le monde le dit, quand on l'évoque ici dans les couloirs. Il est heureux de revenir. Il le dit lui-même. Et il va travailler avec des gens qu'il a connu il y a 13 ans, et ça c'est important. D'abord, il a l'envie". "Ah oui!" coupe Ricardo, avant que Stéphane Martin n'enchaîne. "On n'a pas eu besoin de le kidnapper au Brésil à Santos. Il voulait venir. Il revient, en plus, en ayant laissé d'excellent résultats ici. C'est lui qui avait planté les graines des succès qui ont suivi son passage en recrutant, par exemple Fernando ou Wendel"

Stéphane Martin : "On n'a pas eu besoin de le kidnapper au Brésil"

Stéphane Martin a également expliqué que le club a pris acte que Ricardo ne peut pas être coach principal. Il aura donc des fonctions transversales "comme pour son dernier job à Santos". 

Ne vous inquiétez pas, on va s'en sortir

Quelles priorités pour le nouveau manageur fraîchement débarqué du Brésil ? "Faire le mieux pour aider le club, le président, Patrick Battiston, Eric et Patrick Colleter. Et dire aux joueurs qu'ils ne sont pas à leur place en championnat... Ne vous inquiétez pas. On va en sortir de cette situation."

Ricardo tout sourire à son arrivée au Haillan - Maxppp
Ricardo tout sourire à son arrivée au Haillan © Maxppp - DAVID Thierry