Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Rod Fanni et ses insomnies après les matchs de l'OM

vendredi 31 mars 2017 à 19:29 Par Tony Selliez, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

Alors que l'Olympique de Marseille affronte Dijon, ce samedi (17h), les hommes de Rudi Garcia n'ont qu'une obsession : protéger autant que possible leur 5e place de Ligue 1.

Rod Fanni, défenseur de l'OM, avant Marseille / Dijon
Rod Fanni, défenseur de l'OM, avant Marseille / Dijon © Radio France - Tony Selliez

Marseille, France

5e ? 4e ? Quel classement final pour l'OM ? Pour l'instant, la priorité absolue du vestiaire marseillais est bien d'essayer de garder Bordeaux et Saint-Etienne à distance. Marseille affronte Dijon, ce samedi après-midi.

Le chiffre : 14 clean sheets

Face aux micros, Rod Fanni n'a pas l'habitude de fuir les questions les plus délicates. Cette fois encore, le défenseur s'est longuement confié, notamment sur l'irrégularité de son équipe. L'OM 2016/2017, un spécialiste du yoyo, surtout.. en défense.

"A beaucoup de reprises, je suis rentré chez moi, j'ai fait des insomnies à réfléchir et essayer de comprendre... en revoyant plusieurs fois les matchs" Rod Fanni

Avant cet OM / Dijon, la formation de Rudi Garcia a une particularité cette saison : à 14 reprises en Ligue 1, Marseille a gardé sa cage inviolée. Et pourtant, dans le même temps, c'est aussi cette défense qui a volé en éclats à Nice (3-2), Rennes (3-2), face à Monaco (4-0 à deux reprises) mais surtout face au PSG au Vélodrome (5-1).

"C'est soit un état d'esprit, ou de relâchement. Je pense que c'est mental : savoir maintenir cette pression. On s'est brûlé les doigts parfois à l'extérieur" Rod Fanni

Au match aller à Dijon, l'OM s'était imposé 2 buts à 1, mais après avoir encaissé un but à la 78e minute, les hommes de Rudi Garcia avaient dû cravacher pour s'imposer sur le fil grâce à Bafé Gomis (87e sur une passe de Bouna Sarr)