Football DOSSIER : Euro 2016 à Saint-Étienne

Roland Goujon vice-président de Saint-Étienne Métropole : "Les hôteliers ont raison de profiter de l'Euro 2016"

Par Martin Cotta, France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 29 mars 2016 à 9:08

Roland Goujon vice-président de Saint-Etienne Métropole
Roland Goujon vice-président de Saint-Etienne Métropole © Radio France - Radiofrance

Les tarifs des hébergements augmentent de 150% alors que la moyenne sur toutes les villes qui accueillent l'EURO 2016 de football est de 45% d'après l'UFC Que Choisir. Roland Goujon, vice-président de Saint-Étienne Métropole en charge des sports, était l'invité de France Bleu Saint-Étienne Loire.

Les hôteliers vont, en moyenne, multiplier leurs prix par 2,5 pendant la période de l'EURO 2016. Les chambres à Saint-Étienne et dans la région sont plus propre et plus luxueuses qu'ailleurs, Roland Goujon ?

(Rires) Je pense que les hébergeurs ont le souci d'accueillir les supporters de la même façon. Mais nos hôteliers pratiquent des prix bien plus bas par rapport à la moyenne dans le pays et qu'ils profitent de l'EURO pour les augmenter ne me paraît pas du tout anormal. C'est une pratique courante que l'on peut retrouver chez la SNCF ou dans les compagnies aériennes.

Cette augmentation globale des prix ne porte t-elle pas atteinte à l'image de Saint-Étienne ?

Je ne pense pas. Pour la plupart les supporters viendront de l'étranger et n'auront donc pas forcément la notion des prix. Par contre imaginez des supporters anglais ou portugais qui auront d'autres matchs dans d'autres villes... quand ils compareront les prix d'hébergements avec ceux de notre région ils seront très contents d'être ici.

Pour autant tout le monde ne pourra pas aller à l’hôtel. Vous attendez-vous à des "invasions sauvages" comme des campeurs à Montaud, au parc de l'Europe ?

Nous avons prévus un Fan Camp et le site de Méons est envisagé où l'on pourra accueillir 250 tentes et une centaine de camping-cars. Aujourd'hui nous ne sommes pas en mesure de dire pour quel(s) match(s) il y aura un afflux de supporters étrangers car les fédérations et l'Association des Supporters Européens ne nous ont rien communiqué.

Sur le volet sécurité, l'État donne 5 millions d'euros aux villes hôtes. Quelle est l'enveloppe pour Saint-Étienne ?

Aujourd'hui nous ne connaissons pas l'enveloppe pour la ville. Il y a eu une réunion la semaine dernière au ministère de la Défense avec Bernard Cazeneuve le ministre de l'Intérieur. Et il a été décidé qu'il n'y aurait pas de directives globales mais plutôt des discussions dans chacune des villes avec les Préfets. Je le rencontre donc, ici dans la Loire,  la semaine prochaine.