Football

Rugby - France / Ecosse | Guy Accoceberry : "Défaite interdite"

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 4 septembre 2015 à 16:00

Le 7 février, Wesley Fofana et le XV de France s'étaient imposés 15 à 8.
Le 7 février, Wesley Fofana et le XV de France s'étaient imposés 15 à 8. © MaxPPP

A quinze jours de son entrée en coupe du monde face à l'Italie, le XV de France s'offre une répétition générale samedi (21h) face à l'Ecosse. Les Bleus doivent confirmer le mieux entrevu face aux Anglais estime l'ancien demi de mêlée international, aujourd'hui consultant rugby de Radio France.

**France Bleu : logique de voir les vainqueurs de l’Angleterre reconduits ?***

Guy Accoceberry * : Oui, il faut de la continuité puisque c’est le dernier match de préparation. La même équipe qui avait nourri pas mal de satisfactions. Des automatismes importants pour la charnière, les centres, le retour de Thierry Dusautoir…Bref une composition logique. Le staff se met en configuration match d’ouverture face à l’Italie.

Ca ressemble à une équipe type ?

Il faut qu’elle se dessine même si elle aurait dû se dessiner il y a quelques mois. A quinze jours, c’est normal, le staff a son équipe en tête. Il faut emmagasiner de la confiance, faire un bon match et le gagner. Il faut vraiment se mettre en répétition générale avant le match contre l’Italie qui est pour moi le plus important. S’il y a victoire, la France sera quasiment qualifiée pour les quarts de finale et ira jouer la première place face à l’Irlande. Si elle perd ce match, en revanche, elle se met en grande difficulté pour la suite de la compétition. Donc match très très important.

76ème sélection samedi pour Thierry Dusautoir. - Maxppp
76ème sélection samedi pour Thierry Dusautoir. © Maxppp

L’Italie que l’Ecosse vient de battre à deux reprises. La France va pouvoir se comparer ?

Complètement. Déjà il y a dû y avoir beaucoup de travail vidéo sur ces deux matches de la part du staff et des joueurs. Ca va permettre de se jauger d’autant que les Ecossais ont mis 48 points aux Italiens le week-end dernier. Donc ce sera un bon test et une manière de gagner en confiance car il faut battre ces Ecossais à Paris bien sûr.

Défaite interdite ?

La défaite est interdite. Je crois que maintenant il faut des victoires et si l’équipe de France veut devenir championne du monde, elle doit être dans cette dynamique pendant les deux mois à venir.

L’Ecosse, a un peu plus de qualités que l’Italie, mais c’est un peu le même profil. Une équipe capable de jouer de partout comme le font les Italiens. Aux Français de ne pas tomber dans ce désordre, d’imposer leur jeu.

Que va apporter le retour de Thierry Dusautoir ?

C’est un joueur unique, c’est le McCaw des Néozélandais. Thierry a démontré durant toutes ces années qu’il était un grand joueur et un grand monsieur. Il est capitaine, c’est normal qu’il soit là. Il ne jouera peut-être pas tout le match parce qu’il revient quand même de blessure. Le staff ne prendra pas de risques. C’est juste pour qu’il retrouve goût à la compétition, qu’il retrouve ses coéquipiers sur le terrain et qu’il reprenne en charge un rôle de capitaine qu’il assume toujours très bien.

La France a été très forte sur ses bases face aux Anglais. Va-t-on la voir jouer un peu plus face à l’Ecosse ?

Il faudra les mêmes bases que face aux Anglais. L’agressivité, la conquête, la défense, ça marche très bien. On a eu quelques beaux mouvements offensifs mais il faudra en proposer plus. Ce qui permettra de bien gagner ce match face à l’Italie, ce sera de les mettre dans le rouge, de leur imposer du physique et du temps de jeu. L’Ecosse, a un peu plus de qualités que l’Italie, mais c’est un peu le même profil. Une équipe capable de jouer de partout comme le font les Italiens. Aux Français de ne pas tomber dans ce désordre, d’imposer leur jeu et de bien se préparer pour ce match de l’Italie.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015