Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Rugby | Guy Accoceberry : "L'Angleterre et la France seront en configuration coupe du monde"

vendredi 21 août 2015 à 17:16 Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde

Une semaine après leur défaite (19-14) à Twickenham, les Bleus retrouvent les Anglais samedi (21h) au Stade de France avec des équipes remaniées de chaque côté. Que faut-il attendre de ce 101ème Crunch ? Les réponses de l’ancien demi de mêlée international Guy Accoceberry.

A Twickenham, le XV de France avait perdu la première manche
A Twickenham, le XV de France avait perdu la première manche © Radio France

**France Bleu Gironde : Les Bleus affrontent une équipe anglaise qui n’aura rien à voir avec celle du week-end dernier… ***

Guy Accoceberry*  : Ce n’est pas la même équipe d’Angleterre mais pas la même équipe de France non plus. On va monter d’un cran au niveau engagement. Chaque semaine est importante. Je pense que les Anglais seront en configuration ‘match d’ouverture’ puisqu’ils remettent l’équipe qui avait réalisé un bon Tournoi des Six Nations. Ils remettent leur paquet d’avants titulaire, la charnière, les trois-quarts…En face, on ne sera pas loin de l’équipe de France qui affrontera l’Italie (ndlr : le 19 septembre ) à deux-trois places près. La charnière reste le gros point d’interrogation. On a hâte de voir les deux Toulonnais (ndlr : Tillous-Borde et Michalak ) à l’œuvre, voir s’ils peuvent devenir titulaires. L’autre interrogation concerne le capitaine Thierry Dusautoir. Sera-t-il présent dans un mois ? Ce sera un match de haut niveau, d’une intensité supérieure à celui du week-end dernier.

Ca veut dire que ce match sera un bien meilleur indicateur du rapport de force ?

Oui. Même si physiquement les équipes ne sont pas encore complètement prêtes. Sur l’intensité je suis sûr qu’ils vont tout donner car ils ont près d'un mois pour récupérer. Les joueurs sont de qualité supérieure, au moins côté anglais. Les deux équipes vont jouer en configuration coupe du monde. C’est donc un très très gros test.

C’est le moment idéal. Après, il restera un match amical à Paris face à l’Ecosse mais ça ne reste que l’Ecosse sans être méchant. Battre les Anglais que l’on voit comme un des favoris à moins d’un mois de la coupe du monde, ce serait excellent au niveau confiance pour le groupe.

La France a-t-elle besoin d’un succès de prestige ?

C’est le moment idéal. Après il restera un match amical à Paris face à l’Ecosse mais ça ne reste que l’Ecosse sans être méchant. Battre les Anglais que l’on voit comme un des favoris à moins d’un mois de la coupe du monde, ce serait excellent au niveau confiance pour le groupe. C’est très important de gagner ce match.

Guy Accocébéry au micro de France Bleu Gironde - Radio France
Guy Accocébéry au micro de France Bleu Gironde © Radio France

A quoi va servir ce match pour Philippe Saint-André ?

Sur le plan du jeu, il faudra être bon en conquête et en défense, deux secteurs qui sont les points forts de l’équipe de France. Ensuite Philippe Saint-André va beaucoup regarder le secteur offensif et là il ne faut pas que ce ne soit que des ballons de contre. Il faut, comme elle a su le faire pendant un quart d’heure le week-end dernier, qu'elle arrive à garder le ballon, augmenter les temps de jeu, avoir des libérations rapides, créer de l’incertitude. Bref, ce qui manque à cette équipe depuis plusieurs mois. On va voir si on commence à en voir les prémices. Après, il reste deux-trois incertitudes et notamment la charnière. Les connaisseurs auront les yeux sur les numéros 9 et 10.

Beaucoup de joueurs alignés samedi seront du voyage à la coupe du monde. Ca peut permettre au XV de France de jouer plus libéré ?

Automatiquement. Ce n’est pas un match du Tournoi ou de coupe du monde. 80 à 90% des joueurs qui vont attaquer ce match sont sûrs de participer au Mondial et doivent donc jouer libérés. Je pense que le staff va les mettre dans les conditions pour pouvoir sortir un gros match et l’emporter.

Notre dossier Coupe du monde de rugby 2015