Football

Rugby - Tournoi : la Bordelaise Camille Grassineau et les Bleues ne veulent pas s'arrêter au Grand Chelem

Par Arnaud Carré, France Bleu Gironde vendredi 14 mars 2014 à 6:00

Le XV de France féminin.
Le XV de France féminin. © FFR/IPIcarel

L'équipe de France féminine remportera le Grand Chelem si elle bat l'Irlande vendredi (18h45) à Pau. Mais c'est surtout la coupe du monde organisée cet été en France qui sera le vrai révélateur du développement du rugby au féminin.

L'équipe de France féminine attend ça depuis 2005 . Une victoire assortie d'un Grand Chelem dans le Tournoi. L'occasion est belle de mettre fin à cette attente.

En dominant (18-6) l'Angleterre, vainqueur de l'épreuve de 2006 à 2012, en ouverture, les Françaises aveint fait le plus dur . Les faciles victoires remportées face à l'Italie (29-0), au Pays de Galles (27-0) et en Ecosse (69-0) leur ont ensuite offert le droit de jouer une finale face aux tenantes du titre.

Face à des Irlandaises qui ont bien résisté en Angleterre (défaite 17-10), les Bleues doivent montrer qu'elles ont passé un cap et qu'elles n'ont plus de complexes à faire, du moins sur la scène européenne .

Réussir le Mondial sinon le soufflé va retomber

Car l'objectif de l'année aura lieu du 1er au 17 août avec la coupe du monde organisée à Marcoussis puis au stade Jean Bouin à Paris à partir des demi-finales.

Placée dans la poule C avec l'Australie, le Pays de Galles et l'Afrique du Sud, la France doit saisir l'occasion d'exposer sa "vitrine" pour tenter de sortir enfin de l'anonymat.

Camille Grassineau : "On n'est qu'au début du développement et on espère que ça va aller crescendo"

Camille Grassineau : "On a gardé la même ossature, ça commence à payer"

Partager sur :