Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Russie 2018 et Qatar 2022 : la Fifa évoque des "éléments douteux" mais "pas de corruption"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le rapport remis à la Fifa ne remet pas en cause l'attribution des Mondiaux de football à la Russie et au Qatar. Les "faits susceptibles de porter atteinte à l'intégrité du processus" sont de "portée très limitée", a estimé ce jeudi la commission d'éthique de l'organisation. Une interprétation contestée par l'auteur du rapport.

L'ancien émir du Qatar Cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani en 2010, aux côtés du patron de la Fifa Joseph Blatter
L'ancien émir du Qatar Cheikh Hamad ben Khalifa al-Thani en 2010, aux côtés du patron de la Fifa Joseph Blatter © Maxppp

Circulez, il n'y a (presque) rien à voir. La Fédération internationale de football (Fifa) ne remettra pas en cause l'attribution des Mondiaux à la Russie (2018) et au Qatar (2022), a-t-elle annoncé ce jeudi. Le "rapport Garcia" remis début septembre à la chambre de jugement de la commission d'éthique de la Fifa par un avocat américain soulève bien des éléments douteux, mais "de portée très limitée" et qui ne nécessitent pas de "se repencher sur le processus d'attribution". C'est ce qu'a expliqué le président de cette chambre de jugement Hans-Joachim Eckert, balayant ainsi les soupçons de corruption qui pèsent sur ce processus.

L'auteur du rapport conteste

D'autant, a ajouté Hans-Joachim Eckert, que des pratiques contestables ont été aussi relevées dans la quasi totalité des candidatures examinées, dont celle de l'Angleterre. "L'évaluation du processus d'attribution des Mondiaux 2018 et 2022 est donc terminée pour le comité d'éthique", a conclu le membre de la Fifa, en annonçant cependant que des "procédures d'enquête contre certaines personnes" seraient ouvertes.Ces déclarations suffiront-elles à dissiper les doutes ? Pas sûr, puisque l'auteur même du rapport a réagi dans l'après-midi en dénonçant une présentation "erronée et incomplète" de la part de la Fifa. "J'ai l'intention de faire appel de cette décision devant le Comité d'appel", a averti Michael Garcia. Son rapport n'a jamais été rendu public, en dépit de demandes répétées dont la sienne. Le patron de la Fifa Joseph Blatter évoque la confidentialité des témoignages pour justifier son choix. Difficile de rompre celle-ci sans mettre son organisation dans une situation juridique compliquée. Il faudra donc se contenter du résumé du rapport évoqué ce jeudi.

  • Russie
Choix de la station

À venir dansDanssecondess