Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 : un concours de pronostics mondial chez Haulotte

mercredi 4 juillet 2018 à 17:59 Par Mathilde Montagnon, France Bleu Saint-Étienne Loire

Chez Haulotte, à L'Horme (Loire), près de Saint-Étienne, un concours de pronostics de résultats des matchs de la coupe du monde est organisé actuellement. Pas moins de 350 salariés issus de filiales réparties un peu partout dans le monde se sont pris au jeu.

Une appli a été créée pour permettre aux salariés d'Haulotte de jouer sur leur smartphone
Une appli a été créée pour permettre aux salariés d'Haulotte de jouer sur leur smartphone © Radio France - Mathilde Montagnon

Lorette, France

A la machine à café, on commente, on compare, on se chambre...  Christine de la documentation technique avoue "je n'aime pas le football, je ne connais rien au football mais je me suis prise au jeu des pronostics. Et je suis classée 10e ! Je suis montée jusqu'à 5e !".  Dans le même bureau, assis juste en face, derrière son ordinateur, Xavier surjoue la compétition "c'est un peu chien et chat. Au départ j'étais dans le haut du classement et la tendance s'inverse. C'est rageant. J'avoue, c'est rageant". D'autant que lui, il aime le foot et il s'y connait.... 

En tout cas ce concours égaye la vie d'Haulotte, l'entreprise de nacelles élévatrices, depuis quelques semaines raconte Corentin du service technique "ça permet de lancer des sujets au café et on se chambre. C'est marrant. On regarde notre classement. Forcément quand on est mieux classé, on fait le malin". Et comme le concours est mondial avec le chat, Samir s'amuse même à lancer des piques aux salariés des autres filiales "Haulotte c'est une structure qui a des filiales un peu partout donc on s'amuse à chambrer nos collègues sur skype. En Allemagne notamment quand ils ont perdu, ils ont bien ramassé !".

Reportage Mathilde Montagnon

Au delà de la compétition, l'enjeu du concours c'est surtout de créer des liens au sein du groupe confirme Didier Grivel, directeur de l'empowerment  d'Haulotte. C'est un collaborateur qui lui a soufflé l'idée de ce concours. Et c'est lui qui a mis en place le logiciel et l'appli pour portable qui permettent de jouer dans le monde entier "C'est le moyen de faire communiquer des collaborateurs entre eux. La coupe du monde c'est un des rares événements qui permettent de rassembler l'ensemble des collaborateurs de tout pays, de tout service, de toute fonction au sein d'une même compétition de partager quelque chose tous ensemble. Ce qui a le mérite de rassembler des personnes qui peuvent être un technicien au fin fond du Mexique avec un comptable du site de L'Horme ou le directeur de l'établissement de Lorette par exemple. J'étais au Mexique il y a deux semaines. En off de toutes les réunions il y avait beaucoup d'échanges sur le foot. On le voit à la machine à café, on le voit quand on rentre dans les bureaux. Ce matin je disais bonjour au service paye. Les cinq personnes du service paye parlaient foot. C'est cinq dames que je ne soupçonnais pas être intéressées par le foot". 

Didier Grivel, directeur de l'empowerment d'Haulotte

Pas moins de 350 salariés issus de 20 filiales situées un peu partout dans le monde participent au concours. Il y a un classement individuel (mené par un Argentin, mais un salarié de L'Horme est 2e) et également un classement par site : avec en tête la filiale russe, puis l'Argentine, Reims, Lorette et Mexico. En jeu : un équipement complet du parfait footballeur pour le salarié gagnant et un baby-foot pour le site qui remporte la compétition.