Football

AS Saint-Étienne : après la soirée folle, la confirmation contre Guingamp ?

Par David Valverde, France Bleu Saint-Étienne Loire samedi 10 décembre 2016 à 14:17

Kevin Monnet-Paquet et Alexander Soderlund les buteurs contre Anderlecht
Kevin Monnet-Paquet et Alexander Soderlund les buteurs contre Anderlecht © Maxppp - Maxppp

Après leur incroyable 2e période jeudi à Bruxelles en Ligue Europa, les Verts retrouvent le championnat ce dimanche après-midi. Ils accueillent l’En Avant de Guingamp à 17h dans le Chaudron pour la 17e journée de Ligue 1.

L’ASSE n’a plus gagné dans le Chaudron en championnat depuis le 25 septembre. Les supporters des Verts espèrent donc voir les Stéphanois aussi bons que jeudi soir pour prendre trois points indispensables pour s’approcher de la barre des 30 points à la trêve, objectif affiché par le club ces dernières semaines. Pour l’instant les joueurs de Christophe Galtier en comptent 22

Réveil et patience

Tout n’a pas été réglé jeudi malgré ces 3 buts marqués en l’espace de 12 minutes. La première mi-temps a une nouvelle fois été indigne. Les Verts étaient dépassés derrière et transparents devant. Il ne faudra pas l’oublier car la difficulté des Stéphanois à fournir une rencontre cohérente sur 90 minutes est inquiétante. Cela n’est encore jamais arrivé cette saison.

Dans cette reconstruction encore fragile, les Verts doivent bien entendu baser leur travail sur ce quart d’heure de folie, sur cet état d’esprit exceptionnel et sur le réveil du Norvégien Alexander Soderlund : "On avait l’air fatigués ces derniers matches mais j’espère qu’avec la victoire la confiance va revenir avec un bon état d’esprit. Donc cela va aider, comme le fait d’apprendre à se connaitre de mieux en mieux, match après match." Il reste 4 matches avant la trêve pour confirmer qu’il s’agit bien d’un réveil brulant et pas d’un feu de paille.

"J'espère que les problèmes physiques vont disparaître"
— Christophe Galtier, entraîneur de l'AS Saint-Étienne

"Les résultats inconstants ? Beaucoup de paramètres peuvent les expliquer. La fraicheur, la présence ou non du secteur offensif. On a trop eu d'absence dans ce secteur là. Si l'équipe peut récupérer ce potentiel offensif ca nous donnera de la force au coup d'envoi et des changements possibles en cours de match. Il n'y a pas d'excuse, c'est un constat : quand on ne marque pas de but, on peut être un entraineur défensif, on peut être un entraineur qui ne sait pas faire jouer son équipe mais si en plus il y a beaucoup de matches avec toujours les mêmes qui jouent car il n'y a pas de rotation possible et que ceux qu'on a pris pour marquer des buts ne jouent pas, cela parait difficile ! Mais j'espère que les problèmes physiques des uns et des autres vont disparaitre et que les matches vont leur permettre de les faire monter à leur niveau pour qu'on soit plus dangereux offensivement".

"Sur le terrain on n'est pas heureux"
— Romain Hamouma

"On doit s'appuyer sur la 2e période d'Anderlecht. De toute façon il ne peut rien nous arriver de pire que ce qu'on fait depuis quelques matches. En même temps on ne fait rien donc... Mais on en est conscients. Le pire c'est qu'on ne prend pas de plaisir. Sur le terrain on n'est pas heureux. Les 30 minutes que j'ai joué là j'ai pris un plaisir fou et je pense que je n'étais pas le seul. Il faut avoir beaucoup plus de caractère, être déterminé et ça viendra j'en suis persuadé parcequ'on a la qualité pour"