Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le Stade Brestois craint d'être sanctionné pour les chants et les fumigènes lors du match face à Reims

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Des chants et des fumigènes dans les tribunes brestoises avaient obligé à suspendre le match face à Reims. Le SB29 dit craindre une sanction, une fermeture de tribune voire une perte de points.

Le Stade Brestois est sous la menace d'une sanction
Le Stade Brestois est sous la menace d'une sanction © Radio France - Thomas Lavaud

Brest, France

Ce jeudi, la commission de discipline de la ligue de football ouvrira un dossier à risque pour le Stade Brestois. Lors du match face à Reims, des chants et des fumigènes avaient obligé à interrompre le match. Dans un communiqué le club annonce une rencontre avec ses supporters.

La tribune Quimper risque d'être fermée

"La direction du club, qui doit faire le point très rapidement avec ses supporters, craint la mise en place de sanctions à l’égard de cette tribune voire en direction du Stade Brestois 29. Si des amendes ont déjà été infligées pour usage d’engins pyrotechniques, il pourrait par la suite s’agir d’une fermeture de la tribune voire de la perte de points, un extrême qui serait fort préjudiciable pour une équipe vouée à disputer le maintien cette saison.

En revanche, si le club condamne les paroles entendues face à Reims qu’il considère volontiers comme insultantes, il rappelle qu’il lutte depuis toujours contre toutes formes de discriminations et réfute le caractère homophobe ayant qualifié ces chants."

Choix de la station

France Bleu