Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Si près du maintien et pourtant...

jeudi 29 mars 2018 à 18:49 Par Johann Gand, France Bleu Orléans

Il ne manque (toujours) que quelques points aux orléanais pour assurer définitivement leur maintien en Ligue 2. Mais après 2 défaites de suite et 7 buts encaissés sur les 2 dernières rencontres, l'USO doit retrouver sa solidité face à une équipe de Brest qui vient conquérante.

Malmenée à l'aller,  l'USO avait ramené une victoire courageuse et précieuse de Bretagne.
Malmenée à l'aller, l'USO avait ramené une victoire courageuse et précieuse de Bretagne. © Maxppp - Nicolas Créach

Orléans-la-Source, Orléans, France

Pas vraiment du style  ale est passée et visiblement elle a fait du bien à certains organismes. Pendant cette coupure de 2 semaines, les joueurs ont eu droit à un programme "à la carte" au départ. Le staff à leur disposition, les joueurs venaient à leur guise travailler dans la journée. Une sorte "d'individualisation" des séances la première semaine, puis retour au format traditionnel d'entrainement d'équipe en 2ème semaine pour travailler le collectif.

L'USO est donc prête à repartir au combat avec toujours le même objectif, ramener ces quelques points (3 ou 4 devraient suffire) qui lui échappent pour l'instant pour assurer définitivement le maintien en Ligue 2. Depuis la victoire à Valenciennes (0-1) en début de mois, le compteur est bloqué à 38 points. Pas sûr que cela soit assez pour se maintenir directement, mais pour l'instant cela place l'USO à 10 points devant Nancy, le 18ème et barragiste potentiel. Mais attention, comme le dit le milieu Maxime d'Arpino, il ne faut pas se reposer sur les difficultés des formations du bas de tableau.

Même si l'USO a un peu d'avance sur la zone dangereuse, il ne faut surtout pas relâcher les efforts - Aucun(e)
Même si l'USO a un peu d'avance sur la zone dangereuse, il ne faut surtout pas relâcher les efforts - USOFOOTTV

Peu importe les autres résultats, Maxime d'Arpino veut que l'USO prenne son destin en main

"La défense c'est l'affaire de tous"

Mais Brest n'a rien de l'équipe idéale pour se relancer. Les bretons, 9ème, un peu décrochés du podium qui est à 7 points, n'ont pas, eux, leur destin entre leurs pieds. Mais ils savent qu'il faudra être là en cas de faux-pas des équipes classées au-dessus d'eux. En plus cette année avec les barrages qui concernent jusqu'au 5ème du classement, d'autres portes sont ouvertes, même si ce ne sont pas les issues les plus simples. Brest, 3ème meilleure équipe du championnat à l'extérieur avec 8 victoires en 15 matchs s'est incliné à domicile la semaine dernière, mais avait, la semaine précédente, renversé l'AJA meilleure équipe de Ligue 2 en 2018. 

De son côté l'USO reste sur des prestations difficiles face à Nîmes (1-4) et Lorient (3-1) : 7 buts encaissés en 2 matchs, même contre des formations avec un beau potentiel offensif, c'est beaucoup. Alors oui comme le dit le gardien Gauthier Gallon, la défense ce n'est pas que le gardien et les défenseurs, mais il avoue que ce lourd bilan des 2 derniers matchs a eu du mal à passer.

Gauthier Gallon, le portier de l'US Orléans - Radio France
Gauthier Gallon, le portier de l'US Orléans © Radio France - Johan Gand

Le gardien orléanais reconnait avoir été marqué par les 2 lourdes défaites récentes de son équipe

"Déjà bien se concentrer sur nous, après on verra"

Pas du style à faire une équipe totalement en fonction de l'adversaire, l'entraineur orléanais Didier Ollé-Nicolle plaide pour retrouver les bases de ce qui a fait la bonne série de l'USO : "Quand on est l'US Orléans si chacun n'est pas à 100%, alors on aura des difficultés pour s'imposer face à des équipes comme Brest". C'est donc mobilisation générale pour ce soir et même en l'absence pour suspension du défenseur Gabriel Mutombo, la solidité, déjà évoquée, doit revenir, mais pas seulement, Didier Ollé-Nicolle veut être ambitieux et ne veut pas se fixer sur un objectif à dépasser en terme de points.

L'exigence, comme souvent, dans le travail et le discours du coach de l'USO - Radio France
L'exigence, comme souvent, dans le travail et le discours du coach de l'USO © Radio France - Johan Gand

L'entraineur de l'USO ne veut pas se fixer d'objectif comptable, mais d'abord des objectifs de jeu

Pour l'instant à cause d'une incertitude sur Hicham Benkaïd, 19 joueurs ont été retenus dans le groupe orléanais. Par rapport au dernier match à Lorient Furtado (blessé) et Mutombo (suspendu après son carton rouge) sont absents, mais Monfray est de retour. Pour Brest, 2 joueurs sont suspendus, le milieu Alexandre Coeff et le défenseur Gaëtan Belaud. USO-Stade Brestois 29 c'est une rencontre à suivre dès 19H30 sur France Bleu Orléans, coup d'envoi à 20H.