Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Sept joueurs du Stade de Reims à la conquête de la Coupe d'Afrique des Nations

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

La Coupe d'Afrique des Nations de football débute le 21 juin en Egypte. Sept joueurs du Stade de Reims font partie de l'aventure : Edouard Mendy, Yunis Abdelhamid, Thomas Fontaine, Baba Rahman, Moussa Doumbia, Moreto Cassamá et la nouvelle recrue Marshall Munetsi.

Moussa Doumbia, à droite, devrait être de l'aventure de la CAN, si sa sélection n'est pas suspendue.
Moussa Doumbia, à droite, devrait être de l'aventure de la CAN, si sa sélection n'est pas suspendue. © AFP - Wils Yanick MANIENGUI

Reims, France

Ils seront sept Rémois à rêver de ramener la Coupe d'Afrique des Nations à la maison. Edouard Mendy (Sénégal), Yunis Abdelhamid (Maroc), Thomas Fontaine (Madagascar), Baba Rahman (Ghana), Moussa Doumbia (Mali), Moreto Cassamá (Guinée-Bissau) et Marshall Munetsi (Zimbabwe). Tous sont sélectionnés parmi les 23 joueurs de leurs pays, qui avaient jusqu'à mardi pour annoncer leurs listes. La CAN débute en Egypte, le 21 juin, avec une finale au Caire le 19 juillet. Le Camerounais Tristan Dingomé, présélectionné a lui dû déclarer forfait sur blessure. 

Marshall Munetsi - Zimbabwe (groupe A)

Annoncé mardi comme la nouvelle recrue du Stade de Reims, Marshall Munetsi aura l'honneur de disputer le match d'ouverture de cette CAN 2019, face au pays hôte l'Egypte. Ce milieu défensif, au grand gabarit (1,87 m) qui fêtera ses 23 ans le lendemain, compte six sélections avec les Warriors (guerriers) du Zimbabwe. 

Munetsi a fait l'essentiel de sa carrière en Afrique du Sud, et évoluait la saison passée dans un des clubs phares du pays, les Orlando Pirates, qui ont terminé deuxième de leur championnat, et disputé la Ligue des Champions Africaine. C'est aussi cette saison qu'il a fêté ses premières sélections, avec six titularisations en six rencontres. Il dispute sa première CAN avec le Zimbabwe, qui tentera de faire mieux qu'en 2017 et de dépasser le premier tour, en se classant parmi les deux premiers de sa poule, ou les quatre meilleurs troisièmes. Mais aura fort à faire face à l'Egypte, à la R.D Congo, quart-de-finaliste en 2017 et à l'Ouganda. 

Thomas Fontaine - Madagascar (groupe B)

Natif de l'île de la Réunion, d'origine malgache par sa grand-mère, le défenseur central rémois Thomas Fontaine va écrire l'histoire de Madagascar, qui participe à la première Coupe d'Afrique de son histoire. Sélectionné pour la première fois avec la Grande-Île en juin 2017, Fontaine a participé aux qualifications pour la CAN, et accumulé huit sélections, toutes comme titulaire, notamment lors du match nul (2-2) contre le Sénégal d'Edouard Mendy. 

Les Sénégalais ont notamment fait match nul contre le Sénégal en qualifications. - AFP
Les Sénégalais ont notamment fait match nul contre le Sénégal en qualifications. © AFP - MAMYRAEL

Il sera le coéquipier du Lyonnais Jérémy Morel, qui a opté récemment pour la sélection malgache. Il sera également partenaire en défense d'un ancien Rémois, Romain Métanire, parti l'hiver dernier aux Etats-Unis, au Minesota United. Pour leur première participation, les Barea, emmenés par le Clermontois Faneva Andriatsima, seront opposés au Nigéria, à la Guinée, et au Burundi, dont ce sera aussi la première expérience à la CAN. 

Edouard Mendy - Sénégal (groupe C)

Lui visera, avec les Lions de la Téranga, une première victoire en Coupe d'Afrique des Nations. Comme ses deux coéquipiers rémois, Mendy a connu ses (deux) premières sélections pendant la campagne de qualifications. Remplaçant du gardien de Spal Alfred Gomis pour les quatre premières rencontres, Edouard Mendy était titulaire dans les buts, lors des deux derniers matchs, sans enjeu. Il n'avait pas encaissé de but face à la Guinée Equatoriale et Madagascar.

Edouard Mendy va troquer le maillot rémois contre celui du Sénégal.  - Maxppp
Edouard Mendy va troquer le maillot rémois contre celui du Sénégal. © Maxppp - Maxppp

Malgré son excellente saison rémoise, Mendy risque donc d'être le numéro 2, derrière Gomis, mais devant le Rennais Abdoulaye Diallo. Dans le groupe C, les Sénégalais de Sadio Mané, qui vient de remporter la Ligue des Champions, affronteront un autre candidat à la victoire finale, l'Algérie. Les deux autres équipes, le Kenya et la Tanzanie, semblent plus modestes. 

Yunis Abdelhamid - Maroc (groupe D)

Sélectionné pour la première fois fin 2016, alors qu'il venait de signer au Stade de Reims, Yunis Abdelhamid a fait son retour en sélection au mois de mars dernier, pour le dernier match de qualification des Lions de l'Atlas. Titulaire face au Malawi, il était ensuite entré en jeu lors du match amical contre l'Argentine, à la place du capitaine Medhi Benatia, fêtant ainsi ses troisième et quatrième sélection. 

Yunis Abdelhamid était entré en jeu face à l'Argentine de Roberto Perreyra.   - AFP
Yunis Abdelhamid était entré en jeu face à l'Argentine de Roberto Perreyra. © AFP - FADEL SENNA

A 31 ans, il disputera ainsi sa première CAN, sous les ordres d'Hervé Renard. Après une saison où il aura joué l'intégralité des 38 matchs de Ligue 1 sous les couleurs du Stade de Reims, il luttera pour évoluer aux côtés de l'inamovible Benatia, face à la concurrence des habitués Manuel Da Costa et Romain Saïss. Les Marocains sont placés dans un groupe D difficile, où ils affronteront la Côte d'Ivoire, l'Afrique du Sud et la Namibie. 

Moussa Doumbia - Mali (groupe E)

Pour l'instant, tout va bien pour Moussa Doumbia, sélectionné parmi les 23 Aigles du Mali. Mais la FIFA, en conflit avec la Fédération mpalienne menace de suspendre les Aigles de la CAN.

Moussa Doumbia a offert la qualification aux Aigles du Mali, en marquant contre le Gabon. - Sipa
Moussa Doumbia a offert la qualification aux Aigles du Mali, en marquant contre le Gabon. © Sipa - Archives ALBERT GONZALEZ FARRAN

Ce serait une mauvaise nouvelle pour l'ailier rémois, l'un des cadres ce cette équipe. Depuis trois ans, il n'a manqué qu'un seul rassemblement, blessé aux adducteurs en octobre dernier. Et c'est lui, qui, en novembre dernier, a scellé la qualification de sa sélection, en marquant le but de la victoire contre le Gabon (1-0) dans un groupe de qualification survolé par les Maliens, qui ont terminé invaincu. La tâche sera plus ardue dans le groupe E, où les Maliens, avec aussi l'ancien Rémois Hamari Traoré, affronteront la Tunisie, l'Angola et la Mauritanie. 

Baba Rahman - Ghana (groupe F)

Même si, a priori, il ne reviendra pas dans la Cité des Sacres après la CAN, puisque son prêt de Chelsea va expirer, Abdul Rahman Baba est bien le sixième rémois à participer à cette CAN 2019. Et c'est le plus expérimenté, puisqu’à seulement 24 ans, il va disputer sa troisième CAN. En 2015, le latéral gauche avait fait une compétition pleine, jusqu'à marquer son tir au but en finale, lors de la défaite du Ghana contre la Côte d'Ivoire. 2017 avait été moins réjouissante, tant sur le plan individuel - 39 minutes jouées - que collectif - élimination en demi-finale contre le Cameroun. 

La dernière sélection de Baba Rahman remontait à 2017. - Maxppp
La dernière sélection de Baba Rahman remontait à 2017. © Maxppp - Maxppp

Et c'est bien une surprise que Baba soit de nouveau appelé sous le maillot des Black Stars, puisque la CAN 2017 était jusque là sa dernière apparition. Une ellipse de deux ans et demi qui s’explique par des blessures, et un manque de temps de jeu sous les maillots de Schalke 04 et Chelsea. C'est donc sa demi-saison pleine au Stade de Reims (11 matchs sur 16 possible, un but contre le PSG), qui a convaincu Kwesi Appiah de le rappeler. Souvent placé (au moins demi-finaliste des six dernières éditions), jamais gagnant (depuis 1982), le Ghana, qui jouera au premier tour le tenant du titre camerounais, le Bénin et la Guinée-Bissau, vise uniquement la victoire. 

Moreto Cassamá - Guinée Bissau (groupe F)

Et dans le groupe F, Baba Rahman croisera, lors du troisième match de poule, le 2 juillet, son coéquipier rémois Moreto Cassamá. Et c'est une surprise, puisque le jeune milieu de terrain de 21 ans n'a jamais été appelé dans l'équipe des Djurtus de Guinée-Bissau. Il pourrait donc revêtir ce maillot pour la première fois, alors que le natif de Bissau, fréquentait jusque-là les sélections de jeunes portugaises, des U15 aux U19. 

Moreto Cassamá (à droite) n'a que 60 minutes de jeu dans les jambes depuis janvier. - AFP
Moreto Cassamá (à droite) n'a que 60 minutes de jeu dans les jambes depuis janvier. © AFP - LOIC VENANCE

Arrivé à Reims en provenance de Porto pour quatre saisons, Cassamá n'a eu que peu d'occasions de s’illustrer, puisqu’il n'avait joué que 60 (bonnes) minutes à Angers, le 28 avril. Qualifiée pour la deuxième CAN de son histoire, et la deuxième consécutive (élimination en poules avec deux points en 2017) la Guinée-Bissau aura donc fort à faire face au Ghana, au Cameroun et au Bénin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu