Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

SM Caen : 47 salariés du club défendent le duo Fortin-Gravelaine

jeudi 26 avril 2018 à 18:31 Par Boris Letondeur, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Alors que le Stade Malherbe de Caen vit une crise de gouvernance, les salariés du club prennent la parole. Dans un communiqué, 47 d'entre eux prennent la défense de Jean-François Fortin et de Xavier Gravelaine, qualifié à tort selon eux de "dictateur" par un membre du conseil de surveillance.

Xavier Gravelaine et Jean-François Fortin soutenus par les salariés du SM Caen.
Xavier Gravelaine et Jean-François Fortin soutenus par les salariés du SM Caen. © Maxppp - Stéphane Geufroi

On a entendu quasiment tout le monde, sauf peut-être les principaux intéressés : les salariés du club. Si les joueurs et le staff se gardent bien, et on le comprend, de donner leur avis sur la crise de gouvernance du Stade Malherbe de Caen, les salariés administratifs et du centre de formation ont décidé de monter au créneau.

Dans un communiqué envoyé ce jeudi en fin d'après-midi, ce collectif se dit "déçu, blessé touché et indigné par tout ce qui se passe" actuellement. Ils souhaitent avant tout mettre les choses au clair et rétablir la vérité sur leurs conditions de travail au quotidien et leurs relations avec leurs dirigeants.

Gravelaine pas un "dictateur"

A l'origine de cette "prise de parole", un article paru hier, mercredi, dans le journal L'Equipe. Dans celui-ci, un membre du conseil de surveillance du club normand compare Xavier Gravelaine a "un dictateur"

Les salariés signataires tentent de prouver l'inverse en utilisant l'anaphore. 

"Un dictateur qui laisse sa porte de bureau ouverte à chaque salarié... un dictateur plaçant l'humain au coeur des relations.... un dictateur qui a su restaurer une confiance au sein de l'entreprise... un dictateur qui ne compte plus ses heures pour faire grandir le Stade Malherbe."

Ces salariés se déclarent "heureux" de travailler pour le SMC : "On ne vient pas avec la boule au ventre. On apprécie les dirigeants actuels", clament-ils encore. 

Soutien au président Fortin

Si la majorité du communiqué est un plaidoyer pour Xavier Gravelaine, le collectif apporte également son soutien à l'actuel président Jean-François Fortin. 

"Il nous connait toutes et tous. Nous sommes les témoins au quotidien de son investissement, de sa probité, de son sens des responsabilités. Nous lui devons beaucoup, bien plus qu'aux actionnaires qui veulent l'écarter. Des actionnaires qui ne connaissent ni nos prénoms, ni nos fonctions, ni notre quotidien car cela ne semble pas les intéresser".

Hier soir, au sortir du match nul contre Toulouse, le Président Jean-François Fortin a contre-attaqué, mettant devant le fait accompli ses détracteurs en les obligeant à organiser sous huitaine une assemblée générale extraordinaire et élective

C'est désormais un combat politico-médiatique qui se déroule au Stade Malherbe de Caen.
Acculé dans les hautes sphères de son propre club, Jean-François Fortin peut, au moins, se targuer d'avoir le soutien d'une majorité de ses salariés

Le communiqué des salariés du SM Caen en soutien à Xavier Gravelaine et Jean-François Fortin. - Radio France
Le communiqué des salariés du SM Caen en soutien à Xavier Gravelaine et Jean-François Fortin. © Radio France - .