Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

SM Caen - Brice Samba : "Mon père m'avait déconseillé d'être gardien"

vendredi 11 janvier 2019 à 12:18 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Brice Samba vit sa première saison en tant que gardien numéro un du Stade Malherbe de Caen. Après un début de championnat difficile, le gardien de 24 ans enchaîne les bonnes performances. Il revient lors de la causerie de la mi-temps diffusée à la mi-temps de SM Caen - Lille ce samedi sur sa saison.

Brice Samba est depuis cette saison gardien numéro 1 du SM Caen
Brice Samba est depuis cette saison gardien numéro 1 du SM Caen © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Pour la première fois de sa carrière, Brice Samba a démarré la saison dans la peau de gardien numéro un d'un club, le SM Caen. Brice Samba n'a pas toujours été gardien de but. Jusqu'en poussin et une séance d'entraînement où il a remplacé le gardien, absent, le footballeur normand était joueur de champ.

"Je suis allé dans les buts et cela s'est bien passé. Notre coach a dit que j'étais meilleur que leur gardien (sourire). Du coup je suis resté dans les buts. Après, cela m'a facilité aussi avec mon père parce qu'il avait beaucoup d'équipements de gardien, des gants, même si ce n'était pas ma taille. _J'ai toujours été fasciné par ce poste-là même si je n'ai pas commencé réellement gardien_."

L'admiration pour ce poste est due à la carrière de son père, international congolais... même si ce dernier  ne l'a pas poussé à suivre son exemple.

Tu es sûr que tu veux devenir gardien ? - Le père de Brice Samba, international congolais

"Mon père m'a toujours déconseillé d'être gardien de but parce qu'il m'a toujours dit que c'était un poste très difficile. Je me rappelle très bien. Il me disait :"Mon fils, tu es sûr que tu veux devenir gardien ?" _Il m'avait vraiment déconseillé_. Maintenant, plus grand, je sais pourquoi (rires)."

Brice Samba a payé cher dans sa carrière pour comprendre ce que voulait dire son père. Après le départ de son club formateur du Havre en 2013, le gardien du SM Caen s'est contenté de sept matchs de championnat en six saisons avant d'obtenir ce poste de gardien numéro Un.

Un poste "ingrat"

"C'est un poste ingrat entre guillemets, ce n'est vraiment pas facile au quotidien. Tous les gardiens vous le diront parce que quasiment tous les gardiens sont passés par là, être deuxième, parfois numéro trois. Quand tu es propulsé numéro un, ta vie n'est plus pareille. Elle change totalement. _C'est vraiment un poste spécial. Il n'y en a qu'un qui joue_. Je suis bien placé pour le dire, j'ai fait une année où je n'ai pas joué du tout à Marseille que ce soit en Coupe ou en championnat. C'est vraiment difficile."

Marqué par deux erreurs en ouverture de championnat à Paris (0-3), son début de saison a été compliqué mais depuis novembre Brice Samba a trouvé le rythme et multiplie les parades décisives à l'image de ses arrêts-réflexes en fin de rencontre à Bordeaux (0-0), Strasbourg (2-2) ou encore Reims (2-2). Brice Samba est le gardien de Ligue 1 qui a le plus détourné ou arrêté de tirs cette saison.

J'ai fait mon autocritique - Brice Samba

"J'ai fait mon autocritique avec Hervé Sekli, mon entraîneur de gardien. Je l'ai fait avec mes parents, avec le coach et avec beaucoup de personnes autour de moi. J'échange toujours avec Stéphane Cassard et Nicolas Dehon, des entraîneurs qui m'ont apporté dans la vie. Je bouffe beaucoup de vidéo avec Hervé. Je regardais les matchs chez moi. Je savais que j'étais capable de faire ce que j'ai réalisé sur ces derniers matchs. C'était juste une question de trouver son rythme. 

_J'ai dû changer quelques petites choses_, ce sont des détails parce que cela se joue à rien sur ce poste. J'ai fait mon autocritique, j'ai travaillé beaucoup plus et je suis récompensé. C'est bien. J'espère que cela va continuer."

Une carrière d'international ?

Convoqué par le passé en sélection avec le Congo et en équipe jeune française, Brice Samba n'a jamais donné suite mais se donne le délai de réflexion.

"On aspire tous à devenir international parce que c'est le Graal de son pays. c'est une décision que je n'ai pas encore prise. Je me laisse le temps. Je suis encore jeune mais je n'ai jamais fermé la porte à qui que ce soit. Comme c'est ma première année où je joue vraiment, je préfère me concentrer sur le côté club."

La causerie de la mi-temps consacrée à Brice Samba