Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

SM Caen - Christian Kouakou : "Rester sur le banc sans jouer, c'est zéro pour moi"

jeudi 26 octobre 2017 à 19:00 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Transféré de Tours pour 3 ans et demi au SM Caen, Christian Kouakou a été prêté au bout de 6 mois à Nîmes (Ligue 2) la saison passée après un Ier contact timide avec la Ligue 1 (6 apparitions, un but). De retour en Normandie, le milieu offensif ivoirien a marqué à Lorient son Ier but de la saison.

Face à Lorient en Coupe de la Ligue, Christian Kouakou a marqué son premier but de la saison
Face à Lorient en Coupe de la Ligue, Christian Kouakou a marqué son premier but de la saison © Maxppp - Marc Ollivier

Caen, France

Face à Lorient en Coupe de la Ligue (1-0), vous avez marqué et effectué une bonne prestation?

Oui. On allait dans l'optique de ramener la qualification. Après deux défaites en championnat (contre Angers et à Monaco), il fallait une victoire et une qualification pour les huitième de finale.

C'était la première fois que vous étiez aligné dans l'axe? Vous avez une préférence entre jouer dans l'axe ou sur les côtés.

Je ne décide rien. Que je sois à gauche, à droite ou dans l'axe, le plus important c'est de tirer l'équipe vers le haut et ramener la victoire. J'ai joué en pointe mardi. Cela m'a permis de retrouver ce que je faisais avant, c'est à dire prendre la profondeur.

Je ne voulais pas rester à Caen sur le banc. Je suis un compétiteur. Rester sur le banc sans jouer, c'est zéro pour moi. Quitte à revenir et avoir du temps de jeu en Ligue 2.

Votre entraîneur Patrice Garande dit que vous êtes l'un des rares joueurs caennais à avoir ce profil de joueur de profondeur.

Ce que me demande le coach aujourd'hui c'est la finition, d'être tueur. Je pense qu'il insiste plus là-dessus que pour la profondeur.

Votre prêt la saison passée à Nîmes vous a fait du bien?

Énormément de bien. Cela m'a permis de relever un défi. Je ne voulais pas rester à Caen sur le banc. Je suis un compétiteur. Rester sur le banc sans jouer, c'est zéro pour moi. Quitte à revenir et avoir du temps de jeu en Ligue 2. J'ai eu plus de temps de jeu. J'ai joué dans l'axe comme je le voulais. J'ai plus mûri dans ce domaine-là. J'ai beaucoup appris aussi.

Mon bilan ne doit pas être personnel, il est pour toute l'équipe. C'est dans cet optique-là qu'on travaille.

Pensez-vous que ce but face à Lorient peut être un déclic?

Maintenant je dois continuer de marquer, de faire de bons matchs et de ramener des victoires. Mon bilan ne doit pas être personnel, il est pour toute l'équipe. C'est dans cet optique-là qu'on travaille.

Par rapport à votre premier passage ici en provenance de Tours, est-ce que vous vous sentez plus fort suite à votre prêt?

J'ai appris un peu. On veut tous jouer la Ligue 1 mais il y a beaucoup de sacrifices à faire. Tu arrives dans une équipe qui tourne déjà bien. Tu passes de titulaire à remplaçant. il faut aller chercher une place de titulaire qui n'est pas facile. L'équipe est déjà prête à jouer donc il faut plus. Le coach a jugé bon de ne pas me garder la saison dernière. J'ai préféré partir en prêt pour avoir plus de temps de jeu et soigner mes statistiques.

Aujourd'hui si je suis encore remplaçant, c'est que je n'ai pas encore fait le taf qu'il (le coach) veut. Donc je continue à faire de belles rentrées et d'apporter un plus à l'équipe.

Je reviens ici. Si je suis encore là c'est que le coach a trouvé, je pense, quelque chose en moi peut-être. En revenant ici, je voulais avoir plus de temps de jeu, ce qui n'a pas été garanti par le coach. Il a été clair avec moi. Tu n'auras pas beaucoup de temps de jeu. L'attaque est déjà bien placé. il faut faire plus. J'ai ok, que j'allais faire plus. Aujourd'hui si je suis encore remplaçant, c'est que je n'ai pas encore fait le taf qu'il veut. Donc je continue à faire de belles rentrées et d'apporter un plus à l'équipe.

J'ai marqué à Lorient, cela m'a fait du bien. Le plus important c'est d'enchaîner.

Vous avez tenté un ciseau contre Angers. vous aviez marqué comme cela contre Monaco. Vous tentez souvent les gestes acrobatiques?

C'est un geste que j'affectionne. Je suis très souple.

Un joueur vous a inspiré pour ce geste?

Le joueur qui m'a toujours inspiré, c'est Samuel Eto'o mais il n'en faisait pas (rires).

En attaque, il faut bien finir sinon tu n'es pas attaquant. Tu es défenseur.

Avec Nîmes, vous avez croisé l'équipe de Troyes la saison passée en Ligue 2?

On a joué une équipe de Troyes qui n'était pas bien défensivement l'année dernière mais offensivement ça allait à 2000 à l'heure. J'ai suivi le match hier (mercredi) contre Amiens. La défense n'a pas changé. Je pense qu'on a un bon coup à faire si on prend la profondeur. Avec Vizcarrondo, qui sera suspendu, il y a un peu de lenteur derrière.

Que devez-vous encore améliorer dans votre jeu?

La finition, parce qu'il y a des choses que je ne savais pas faire avant. Je ne savais pas défendre. Tous les clubs où je suis parti m'ont appris à défendre. Maintenant en attaque, il faut bien finir sinon tu n'es pas attaquant. Tu es défenseur. Mon rôle est d'être attaquant, plus tueur. J'ai marqué à Lorient, cela m'a fait du bien. Le plus important c'est d'enchaîner. J'espère que j'aurais le temps de le faire face à Troyes si Dieu le permet.