Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La saison 2021-2022 du SM Caen en Ligue 2

Olivier Pickeu : "Créer une grande confiance entre les instances et le SM Caen"

Après avoir finalisé le processus de changement d'actionnaires autour du projet piloté par Pierre-Antoine Capton et Oaktree, le SM Caen doit passer ce lundi 28 septembre devant la DNCG afin de présenter son nouveau budget et obtenir la levée de l'encadrement de sa masse salariale.

Olivier Pickeu, le président exécutif du SM Caen
Olivier Pickeu, le président exécutif du SM Caen © Maxppp - Josselin CLAIR

Ce lundi 28 septembre, le nouveau président du SM Caen Olivier Pickeu  se présentera avec les nouveaux actionnaires du club de football normand devant la Direction nationale de contrôle de gestion (DNCG).

France Bleu : Vous avez rendez-vous avec la DNCG, le "gendarme financier" de la Ligue de football professionnelle, ce lundi matin. Comment se prépare ce type de rendez-vous?

Olivier Pickeu : Ca se prépare. D'abord pour se faire connaître auprès des instances, il fallait absolument que la partie administrative liée à l'acquisition et à l'actionnariat soit réglée. 

On avait également un passage important devant le conseil municipal de Caen le 14 septembre dernier. On attendait avec impatience cette convocation. Nous allons nous présenter : présenter le nouveau projet, présenter les nouveaux actionnaires, présenter notre vision du Stade Malherbe Caen d'un point de vue budgétaire pour les saisons à venir et tout simplement faire en sorte de créer une grande confiance entre les instances et le club.

FB : Normalement c'est un passage qui devrait bien se passer puisque les nouveaux actionnaires et les fonds sont là. Il n'y a pas de raisons que cela se passe mal?

O.P : Bien sûr que non mais ça devait se passer pour tout vous dire en visio. Nous avons fait le choix avec les actionnaires de tous se retrouver à Paris dans les bureaux de Pierre-Antoine Capton avec les représentants d'Oaktree pour démontrer d'abord une grande solidarité auprès des actionnaires et faire la visio tous ensemble. Cela me paraissait fondamental de montrer déjà la force, la solidarité et la solidité  des actionnaires et bien sûr de ma présidence.

FB : Après ce passage devant la DNCG, si tout se passe bien et que l'encadrement de la masse salariale disparaît, cela signifiera l'arrivée de nouveaux joueurs?

O.P : Oui, disons que ça permettra de pouvoir envisager de nouveaux joueurs. Nous avons réussi pendant cette période grâce notamment aux départs de huit joueurs de l'ancien projet de pouvoir intégrer deux joueurs (Aliou Traoré et Yoann Court). On va réfléchir et en tout cas nous avons travaillé. Le coach est très content de son groupe. Il est très content des jeunes joueurs qui composent son groupe et du travail des anciens depuis le début de saison.  On va voir. On se prépare d'abord sur ce premier passage, pour nous présenter et nous verrons si nous avons besoin de recruter et de continuer notre marche en avant.

FB : Deux joueurs sont déjà arrivés. On attend normalement Alexandre Mendy en joueur libre. Est ce que d'autres joueurs pourraient arriver?

O.P : On parle d'Alexandre Mendy. D'abord ce n'est pas un joueur libre. Il appartient aux Girondins de Bordeaux. Il n'y a rien malheureusement aujourd'hui à vous annoncer. Laissez-nous le passage devant la DNCG et puis j'espère pouvoir vous annoncer un nouveau joueur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess