Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Emmanuel Imorou. "Le maintien du SM Caen? Forcément j'y crois encore."

vendredi 29 mars 2019 à 17:34 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Emmanuel Imorou joue sa cinquième saison sous les couleurs du SM Caen. De retour depuis la réception de St Etienne, le latéral gauche caennais peut postuler à nouveau à une place de titulaire.

Emmanuel Imorou (ici au duel avec le Montpellierain Petar Skuletic )
Emmanuel Imorou (ici au duel avec le Montpellierain Petar Skuletic ) © Maxppp - Stéphane Geufroi

Caen, France

Entre problèmes personnels et blessures, Emmanuel Imorou vit une cinquième saison compliquée au SM Caen . Lui qui pouvait se positionner comme titulaire du côté gauche de la défense normande en début de saison n'a joué que dix matchs dont quatre fois titulaire.

_"C'est sûr qu'_avec des si j'aurais pu jouer tous les matchs mais ce n'est pas le cas. Maintenant, je ne rumine pas là-dessus. Le plus important ce sont les matchs qui arrivent et le match qui arrive face à Monaco. Je ne pense qu'à ça.  Je ne me dis pas "et si je ne m'étais pas blessé, et si... et si..." sinon je ne m'en sors pas."

Après avoir manqué neuf matchs de championnat de suite, Emmanuel Imorou a eu le malheur de reprendre la compétition en entrant en cours de rencontre face à Saint-Etienne (0-5). 

Il a donc pris sa sélection avec l'équipe nationale du Bénin comme un bol d'air frais, d'autant que les Ecureuils ont obtenu leur billet pour la prochaine Coupe d'Afrique des Nations.

"Cela m'a permis de souffler un peu, d'avoir un espèce de bol d'air et de revenir un peu plus frais. J'étais content d'aller en sélection par rapport à ça parce qu'avoir une période de deux semaines sans match en sortant d'un match comme celui qu'on venait de faire, ce n'est pas forcément évident à gérer."

Dernier de Ligue 1 à neuf journées de la fin avec seulement vingt points, la situation du SM Caen est critique mais pas encore désespérée. La place de barragiste n'est qu'à deux pts. A la question de savoir si c'est la saison la plus compliquée qu'il ait jamais vécu à Caen, Emmanuel Imorou en a d'autres en tête avec un scénario peut-être tout aussi difficile.

"Je ne sais pas, je le dirai à la fin de saison (rire). _Honnêtement, on en a connu des vraiment compliquées. Je me rappelle qu'en 2014 on avait quinze points à la trêve_

Je ne suis pas sûr que beaucoup de gens pensaient qu'on allait se maintenir. Pareil pour le dernier match quand on joue au Parc des Princes (1-1 en mai 2017 à Paris), je pense que peu de gens misaient sur nous.

La saison dernière, même si je n'étais pas là (prêté au Cercle de Bruges), quand tout le monde pensait le maintien acquis, on s'est rendu compte que ce n'était pas le cas. Donc _on a quand même souvent eu chaud à Caen_. C'est un peu dur de comparer avec une d'entre elle les pourcentages de chance de maintien mais en tout cas j'y crois encore.

_J'ai conscience de la difficulté du challenge qui nous attend mais forcément j'y crois encore_."