Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

SM Caen - Garande : "Ce sont des matchs qu'il ne faut pas louper"

samedi 26 août 2017 à 13:08 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Le SM Caen joue deux fois consécutivement à domicile face à des équipes qui jouent le maintien : Metz (0 pt) ce samedi soir et Dijon (1pt) dans 15 jours. Contrairement à l'an passé, les footballeurs caennais vont chercher à bonifier leur victoire acquise à Lille (0-2) et creuser un premier écart.

Patrice Garande s'attend à jouer contre une équipe de Metz "qui ne va pas se livrer outre mesure."
Patrice Garande s'attend à jouer contre une équipe de Metz "qui ne va pas se livrer outre mesure." © Maxppp - Marc Ollivier

Caen, France

Le SM Caen a passé toute la saison dernière à relancer les équipes en difficulté si bien qu'il s'en est fallu d'un but de Rodelin au Parc des Princes lors de la dernière journée qu'il ne joue sa place en Ligue 1 en passant par la case barrage.

On va dire que ce sont des équipes qui sont dans notre catégorie.

En recevant coup sur coup Metz puis Dijon, les hommes de Patrice Garande ont l'opportunité de prouver que cette saison sera différente de la précédente. "On va dire que ce sont des équipes qui sont dans notre catégorie, confirme le coach caennais, donc ce sont des matchs qu'il ne faut pas louper."

Si la victoire à Lille a apporté un regain de confiance aux Caennais, les homme de Philippe Hinschberger sont en revanche dans le dur après trois défaites lors des trois premières journées.

Aller perdre à Caen ce serait gênant. Il faut qu'on se prépare à ce genre de match, à ce genre de rencontre qui nous attend

"Les matchs contre les adversaires directs, la saison passée, on n'a jamais su les négocier affirme l'entraîneur messin.. Aller perdre à Caen ce serait gênant. Il faut qu'on se prépare à ce genre de match à ce genre de rencontre qui nous attend. On va dire que ce sont des matchs plus à notre portée mais une fois qu'on a dit ça on n'a rien dit. Il ne faut pas qu'on aborde ces matchs comme l'année dernière."

Plus de point et un seul but marqué depuis la venue de Nancy en février dernier

Le SM Caen s'attend ce soir à un match sans doute plus fermé qu'à Lille, en tout cas à affronter une équipe qui offrira moins d'espace. "C'est sûr que ce ne sera pas la même physionomie de match, acquiesce Julien Féret. Ils vont moins attaquer en nombre que Lille, moins repartir de derrière. On aura plus le ballon et on le récupérera plus bas. Il va falloir une qualité technique, une qualité de passe, une qualité de prise de profondeur et d'espace pour trouver Ivan Santini, Ronny Rodelin et les joueurs de côtés pour se créer des décalages et se procurer des occasions."

Il faudra composer avec les absences de Vincent Bessat et de Hervé Bazile, tous les deux blessés et composer avec un banc restreint dans les choix offensifs.

Il va falloir une qualité technique, une qualité de passe, une qualité de prise de profondeur et d'espace (...) pour se créer des décalages et se procurer des occasions.

Les partenaires de Julien Féret devront tordre le cou à de nombreuses statistiques devant leur public s'ils veulent renouer au Stade d'Ornano avec une victoire qui les fuit depuis la venue de Nancy (21 février). La date de ce dernier succès marque également la dernière fois où le SM Caen a ouvert le score devant ses supporters. Il n'a fait que perdre depuis