Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

SM Caen - Gilles Sergent : "On n'a pas vraiment choisi le timing"

vendredi 18 mai 2018 à 10:55 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Gilles sergent est devenu à 58 ans le nouveau président du SM Caen ce jeudi soir. L'entrepreneur caennais, un des 13 principaux actionnaires du club a mis en priorité le maintien en ligne de mire et donne rendez-vous à la semaine prochaine pour dévoiler son futur projet.

Le nouveau directoire du SM Caen de gauche à droite : Fabrice Clément, Gilles Sergent, Jean-Yves Mercier, Jean-Marie Piranda et Jacky Rihouet
Le nouveau directoire du SM Caen de gauche à droite : Fabrice Clément, Gilles Sergent, Jean-Yves Mercier, Jean-Marie Piranda et Jacky Rihouet © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

L'hommage aux prédécesseurs

Je voulais tout d'abord mettre en avant le travail, l'efficacité de Jean François Fortin qui a été président du directoire pendant 16 ans et 2 ans un peu plus tôt. Demi-finale de Coupe de France il n'y a pas très longtemps, une finale de Coupe de la Ligue, quatre montées en Ligue 1, un titre de Champion de France de D2, un centenaire... je pense que tout le monde est d'accord pour dire que cela a été un grand moment de la vie du club. Tout ça c'est à mettre à son actif. Jean François peut être fier du travail qu'il a fait pendant 16 ans au sein du club et des valeurs qu'il a porté.

Plus personnellement, une pensée très forte pour Guy Chambily (président de 1991 à 1994 et de 2000 à 2003) qui a été mon patron pendant près d'une vingtaine d'année. Si aujourd'hui, je suis impliqué depuis 18 ans dans la gouvernance du Stade Malherbe, c'est grâce à Guy Chambily. Il a été un grand président à deux reprises du stade Malherbe. C'est un grand monsieur à qui je dois beaucoup.

La gouvernance du Stade Malherbe de Caen

Je suis évidemment très fier de la confiance qui m'a été faite ce soir par la grande majorité des actionnaires, SMC-10 et Club des 50. Je suis très fier d'aller au bout de ma passion, de porter ce projet en équipe. Plus que jamais, on est convaincu que la gouvernance du stade Malherbe qui a fait un des fondements, un bastion de l'organisation du Stade Malherbe, cette gouvernance avec un directoire et un conseil de surveillance, plus que jamais on y croit. C'est pour cela qu'un directoire composé de cinq personnes vient d'être élu et elles seront au boulot dès demain matin (vendredi) pour porter le projet du club, pour rencontrer les salariés et pour finir en beauté cette saison - en tout cas on le souhaite - pour bien entendu préparer la saison prochaine qui arrive à grand pas.

Les Membres du directoire

Les décisions se prendront de façon collégiales. Jean-Yves Mercier est l'expert-comptable, l'homme de chiffre mais pas uniquement. Tout le monde connaît Jacky Rihouet, l'homme du sport (PDG d'Intersport France et Belgique). 

Peut-être un peu moins connu même s'il a fait ses preuves dans la Manche, le patron des Mac-Do de Caen, Fabrice Clément, l'ancien co-président de l'US Granville. Et Jean-Marie Piranda, à qui j'ai demandé à Jean Marie d'être directeur général mandataire à mes côtés. A cinq,  je vous assure qu'il y a une jolie équipe avec des attaquants et une base défensive solide et un milieu de terrain. Voilà ce qu'est l'équipe directoriale du stade Malherbe.

Le timing du changement de gouvernance à 48h du match Caen-PSG

Je rappellerai que le timing, on ne l'a pas vraiment choisi. En même temps, c'était urgent de préparer la saison prochaine. Il faut bien finir cette année mais aussi préparer la saison prochaine. D'ici la reprise, qui est prévue fin juin ou tout début juillet, vous savez tous que Patrice (Garande) est en fin de contrat, son staff est en fin de contrat, le directeur du centre de formation est en fin de contrat comme la plupart des éducateurs... il faut qu'on les rencontre tous, qu'on les voit et qu'on prépare la saison prochaine avec eux.

20500 spectateurs samedi, tous derrière Malherbe. On a besoin d'avoir quatorze joueurs potentiellement qui vont être à 200%, qui vont mouiller le maillot, qui vont montrer que les valeurs vikings ont du sens. Le match de samedi est le plus important de la saison. On a joué ici même contre le PSG en France en demi-finale. Je crois que le match de samedi il est encore plus important. J'aurais le plaisir d'échanger avec Patrice demain (vendredi) et de voir comment il a préparé ce match-là.

La préparation du match

Bien sûr le match a été parfaitement organisé, on n'en doute pas. On va évidemment check-lister les petits détails qui font que ce match sera aussi une réussite dans tous ses points mais bien entendu priorité au sportif. tous derrière Malherbe, c'est le point le plus important.

Parler avec les joueurs? On va en discuter avec Patrice. Cela me paraît totalement important qu'on soit totalement en phase avec Patrice. On ne s'est pas permis de... j'ai lu dans la presse qu'on avait contacté certains entraîneurs. On n'a eu aucun contacts avec d'autres entraîneurs. Je n'ai pas eu de contacts avec Patrice (Garande) pour évoquer l'éventuelle situation de ce soir (jeudi). C'est le respect de l'institution, c'est le respect de Jean-François. J'ai été pendant treize ans au directoire avec Michel Besneville et Jean François Fortin. Cette institution, Malherbe, il faut la respecter. Même si cela finit pas tout à fait comme les uns et les autres on l'aurait souhaité, il faut respecter l'institution Malherbe.

La façon dont s'est passé le changement de Gouvernance

Très sincèrement, on a tout fait pour que cela ne se passe pas tout à fait comme cela et le timing n'est évidemment pas celui qu'on aurait choisi dans un monde idéal. Il y a eu à un moment donné un désaccord profond. On ne va pas revenir dessus. Parlons de l'avenir.

Le futur

On a exposé le projet aux actionnaires. On en parle dès demain (vendredi) avec les salariés puis on va organiser une rencontre un peu plus conviviale avec les salariés en tout début de semaine prochaine et on vous propose une conférence de presse à 11h lundi pour vous présenter le projet mais je vous préviens tout de suite. Il n'y aura pas de noms.

L'avenir du directeur général Xavier Gravelaine

Je crois que Xavier c'est déjà exprimé mais on va le voir demain (vendredi) mais c'est dans les priorités. On va rencontrer Patrice (garande), il y a le directeur de la formation... il y a de quoi bosser à cinq. 

Son poste de président

Je peux vous assurer que ce n'était pas écrit dans le marbre. Je vais renoncer à tous les mandats autres que la présidence de Récréa. J'aurais deux engagements forts et uniques. C'est d'une part Récréa et d'autre part le Stade Malherbe.

C'est d'abord un engagement collectif. C'est un engagement qui s'est pris après la déclaration de Jean François Fortin juste après le match de Toulouse (0-0). Il s'est exprimé en disant qu'il souhaitait qu'il y ait un vote pour valider l'évolution de la gouvernance qu'il souhaitait. a partir du moment où on n'était pas en phase sur la nouvelle gouvernance qu'il proposait avec deux ou trois personnes au directoire et qu'on est convaincu de cette assise de chefs d'entreprise normand, on a décidé d'y aller. Vous voyez, c'est récent et c'est un vrai engagement.

L'avenir d'Alain Cavéglia

C'est un mec bien. Il est directeur sportif. J'imagine bien qu'Alain fera partie de notre équipe demain. Il est au club depuis sept ans je dirai. Il a démontré de jolies choses. Il est en empathie, en relation privilégié avec Patrice. Cela a été aussi le cas avec Franck (Dumas) et il connaît bien le foot français.