Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Jordan Tell : "J'aurais voulu marquer au Stade d'Ornano

Prêté la saison passée par Rennes au SM Caen, Jordan Tell est parti à l'intersaison à Clermont Foot. Hasard du calendrier, l'attaquant retrouvera donc son ancien club qu'il a quitté au moment du confinement dès la Iere journée de Ligue 2 ce samedi 22 août.

Jordan Tell (ici face à Troyes) aura joué cinq matchs avec le SM Caen avant de partir pour Clermont Foot
Jordan Tell (ici face à Troyes) aura joué cinq matchs avec le SM Caen avant de partir pour Clermont Foot © Maxppp - Stéphane Geufroi

La saison passée aura été une saison très bizarre pour Jordan Tell. Prêté par Rennes, l'attaquant avait retrouvé son club formateur pour se relancer après une demi-saison blanche liée à une blessure.

De nouveau blessé, il n'aura finalement joué que cinq matchs avec le SM Caen avant que le confinement ne stoppe le championnat. Six mois plus tard, il retrouve donc le club de foot normand.... sous le maillot de Clermont foot ce samedi 22 août lors de la Iere journée.

"Cela a été très compliqué. Surtout qu'à Caen, je n'ai pas fait le début de championnat. Je ne suis arrivé qu'en 2e partie. Dès le premier match amical, je m'étais blessé. J'avais une blessure qui traînait depuis un moment. Le doc et le staff médical ont super bien fait les choses. Je voulais bien finir la saison quand le coronavirus est arrivé et m'a un peu coupé dans mon élan. Je dirai que c'est malheureux. J'aurais voulu marquer à d'Ornano en compétition officielle. Je m'attendais à un autre scénario mais voilà je n'ai aucune rancune avec ça. c'est le foot. Il aurait pu se passer autre chose. Les choses auraient pu aller dans le bon sens.

Avec l'arrêt des compétitions et une fois le championnat définitivement stoppé, Jordan Tell est retourné dans son club, Rennes.

Et à l'intersaison, l'ancien attaquant malherbiste a préféré s'engager rapidement avec Clermont qui venait de finir 5e de cette saison interrompue.

"Je pense que j'aurais pu resigner au Stade Malherbe mais je préférais retourner tranquillement du côté de Rennes pour faire ma préparation. A Caen, je pense que le club avait pas mal de chose à gérer avant. C'était mieux pour le club de gérer ce qu'il avait à faire que de s'occuper d'un joueur prêté.

J'ai pensé que j'aurais plus ma chance à Clermont parce qu'à Caen un groupe était déjà en place.

J'ai espéré mais j'ai pensé que la meilleure solution était d'aller dans un club où j'aurais peut-être plus ma chance de jouer. J'ai pensé que j'aurais plus ma chance à Clermont parce qu'à Caen un groupe était déjà en place. Et pour me reprendre derrière -sachant que j'étais prêté - je pense que cela aurait été assez compliqué."

La situation du club avec le projet de reprise et de changement d'actionnaire n'a pas non plus facilité une poursuite de la carrière de Jordan Tell sous le maillot des Rouge et Bleu.

"C'est sûr. Cela a une influence là-dessus. Le club avait quand même un groupe assez étoffé et on ne savait pas ce qui allait se passer au niveau de la reprise du club. Les gens qui étaient à la tête - le président, le directeur sportif et même le staff - n'étaient pas sûr de pouvoir rester. On ne savait pas ce qui allait se passer. Ce n'était pas la meilleure solution pour moi de me mettre entre tout ça. J'ai préféré attendre un peu et au final j'ai vu que le groupe restait tel quel, qu'il me fallait trouver un autre point de chute. Le groupe était déjà assez fait."

Jordan Tell va donc tenter cette saison en Auvergne de mettre ses pas dans ceux d'Adrian Grbic, transféré cet été à Lorient après une saison de feu en Auvergne (17 buts).

"C'est là où les supporters ont beaucoup d'attente. De passer après un tel joueur qui a fini deuxième meilleur buteur de Ligue 2, c'est quand même une bonne attente des supporters. Mais je n'ai pas de pression particulière à me mettre. On est tous différent. Lui a son type de jeu et j'ai le mien. C'est à moi de surfer sur ce qu'il a fait. Et puis si je n'arrive pas à marquer autant de buts que lui et que le club arrive à atteindre le haut de tableau et prétend à une montée, cela me va aussi."

L'ancien malherbiste espère jouer avec Clermont-Foot les premiers rôles. La saison passée a montré que le club auvergnat en était capable avant que le confinement ne le stoppe dans son élan.

"Un attaquant, on lui demande d'être décisif donc mon objectif personnel est d'être décisif sur de nombreux matchs cette saison. Et collectivement, ce serait bien qu'on reprenne en main ce qui a été fait l'an dernier. Ils ont fini 5e. Ce sera à nous de réitérer l'expérience et se hisser au haut de tableau."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess