Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Nicholas Gioacchini s'est fait sa place en quatre mois au SM Caen

Depuis son arrivée sur le banc du SM Caen, Pascal Dupraz a intégré dans le groupe professionnel caennais de nombreux jeunes du centre de formation. L'attaquant Nicholas Gioacchini est l'un des plus prometteurs et des plus en vue.

Nicholas Gioacchini s'est fait une belle place dans le groupe professionnel du SM Caen
Nicholas Gioacchini s'est fait une belle place dans le groupe professionnel du SM Caen © Maxppp - Stéphane Geufroi

Dès son arrivée en octobre dernier sur le banc du SM Caen, Pascal Dupraz a fait superviser en réserve Nicholas Gioacchini. L'attaquant italo-américain a rapidement intégré l'entraînement avec les professionnels.

Quatre mois plus tard, le jeune joueur de 19 ans arrivé à l'été 2018 à Caen est devenu l'un des titulaires du Stade Malherbe.

"Quand je fais mon équipe, explique Pascal Dupraz, le nom de Nicholas Gioacchini est l'un des premiers que je couche parce qu'il me montre qu'il a le niveau. Et j'ai bien fait d'aller traîner mes guêtres sur les terrains du centre de formation. C'est aussi mon boulot. Je n'en retire aucune gloire."

Aligné jusqu'alors en National 3 avec la réserve, Nicholas Gioacchini a déjà joué treize matchs de Ligue 2 dont onze comme titulaire en pointe pour commencer avant de venir sur le côté droit de l'attaque du SM Caen.

Quand je fais mon équipe, le nom de Nicholas Gioacchini est l'un des premiers que je couche parce qu'il me montre qu'il a le niveau

Malmené au début dans les duels aériens, l'attaquant malherbiste a su rapidement apprendre.

"Quand tu joues face à des défenseurs qui n'ont pas le même niveau technique, physique et mental que ceux que tu rencontres en équipe réserve, en National 3, tu apprends vite à t'adapter.

Même si je ne suis pas à l'aise à 100% dans ce domaine-là, avec le temps cela arrivera. Le plus dur, c'est physiquement et techniquement."

Pascal Dupraz n'est pas dupe et sait bien que le jeune joueur qui a signé son premier contrat professionnel en décembre dernier (jusqu'en 2023) sera fortement sollicité à la prochaine intersaison.

Cela m'étonnerait fort que ce garçon ne soit pas sollicité.

"Il a déjà un bon niveau. A mon avis, il fait grand clerc qu'on l'observera tous à la fin de la saison. Cela m'étonnerait fort que ce garçon ne soit pas sollicité. 

Alors bien sûr que nous espérons tous qu'il restera mais bon il n'y a pas que moi qui ai vu qu'il a un peu de talent. Il faut continuer. Il est très jeune. Il a beaucoup de chose à améliorer mais il a déjà un socle intéressant. 

L'année prochaine, en Ligue 2, ce garçon-là doit se fixer qu'il marque au moins une dizaine de buts. Et quand il sera à d'avantage que dix buts, il sera grand temps pour le club avec le modèle économique qu'est le sien de le vendre. C'est comme ça."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess