Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Football DOSSIER : Coupe de France de football

Patrice Garande : "Le fait qu'on occulte complètement le SM Caen avant le match ne m'a pas surpris"

mardi 17 avril 2018 à 15:42 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

A la veille d'affronter le PSG en demi-finale de la Coupe de France, le SM Caen a tenu sa conférence de presse d'avant-match à Bayeux où il s'est mis au vert. L'entraîneur Patrice Garande et le défenseur Damien Da Silva ont répondu à une presse essentiellement locale. Morceaux choisis.

Damien Da Silva (à gauche) et Patrice Garande à J-1 de la première demi-finale de Coupe de France du SM Caen
Damien Da Silva (à gauche) et Patrice Garande à J-1 de la première demi-finale de Coupe de France du SM Caen © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Avant la demi-finale de Coupe de France face au PSG ce mercredi 18 avril 2018, le coach du Stade Malherbe Caen a fait le point ce mardi sur les enjeux de la rencontre à venir. Patrice Garande et ses footballeurs sont actuellement "au vert" à Bayeux.

L'absence de Youssef Aït Bennasser

"J'ai eu une discussion avec lui alors déjà il faut saluer l'honnêteté du joueur. Il a évidemment envie de participer à ce match mais il n'est pas à 100%. Il le reconnaît lui-même. On a pris la décision qu'il continuait sa préparation et puis on verra pour le match de samedi (contre Metz)." Patrice Garande.

La mise au vert à Bayeux

L'idée était de sortir du contexte habituel et de préparer sereinement cet événement. L'idée d'un match comme ça c'est de mettre les joueurs dans un contexte et un climat serein. Compte tenu de l'effervescence qu'il aurait pu y avoir si on était resté à Caen, là on est entre nous et on prépare ce match le plus sereinement et le plus tranquillement possible parce que les joueurs ont aussi besoin de ça." 

La présentation du match aux joueurs

L'idée générale c'est de dire les rapports de force, on les connaît. On sait qui il y a en face mais c'est une demi-finale de Coupe. qu'est ce qu'on va pouvoir mettre en place pour battre cette équipe et surtout les convaincre qu'ils sont capables de le faire. Il faut déjà se mettre dans la tête que c'est possible. Et puis après avec le staff on leur donne certains éléments pour leur prouver que c'est possible. Moi je sais qu'ils sont capable de le faire."

Le côté irrationnel du football

Toutes les équipes ont leurs faiblesses. Encore faut-il pouvoir les exploiter et d'appuyer là où ça fait mal. Après, on sait qu'il faut certaines circonstances, certains paramètres. Dans le foot, il y a tout ce que l'on maîtrise et puis il y a toujours quelque chose d'irrationnelle. Il y a toujours une part d'irrationnel dans un match encore faut-il bien l'aborder et mettre tous les ingrédients qu'il faut pour que cela se passe comme cela. Il faut qu'il y ait dans ce stade quelque chose, une odeur, une atmosphère.... il faut que l'ambiance soit différente de celle du championnat. Il faut que les gens se disent "il va se passer quelque chose."

Paris hyper favori

"Ça c'est plutôt facile à utiliser parce que c'est une vérité. Il n'y a pas un mec qui va dire que Caen est favori parce qu'il joue chez lui et qu'il y a 21.000 spectateurs dans le Stade. Il y en a même déjà qui ont fait des commentaires - même si cela ne m'a pas surpris - sur la finale, alors Paris et les Herbiers ou Chambly, cela va être Interville, 8-0 et tout ça en occultant complètement qu'il y a un match mais c'est ce qui fait la beauté du football. Il y a un match et ce match on va le jouer. Ce match on a envie de le jouer. Ce match on a envie de le gagner."

L'équipe de Caen occultée

"Le fait qu'on occulte complètement le SM Caen avant le match ne m'a pas surpris. Déjà en championnat quand on bat Lyon ou Marseille, ce n'est jamais nous qui gagnons ce sont toujours les autres qui l'ont perdu. On est habitué à cela. Après, beaucoup de supporters, de gens ont été un petit peu vexé de ça :"Mais il n'y a pas de match avant? Nous on n'existe pas...." mais ce n'est pas un élément de motivation. Les joueurs sont aussi habitués à ça."

Caen - PSG : match à suivre sur France Bleu ce mercredi 18 avril 2018. - Radio France
Caen - PSG : match à suivre sur France Bleu ce mercredi 18 avril 2018. © Radio France - Lucie Bombled