Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Pourquoi le SM Caen a fait signer dix jeunes pros cette saison

Le SM Caen a fait signer professionnel dix jeunes de son centre de formation depuis juin dernier. S'il s'agit de sécuriser les jeunes pépites caennaises, cela ne les empêche pas pour une bonne partie de déjà jouer en Ligue 1. Petit état des lieux de la politique de formation caennaise.

Younn Zahary, pro depuis février, compte déjà onze apparitions en Ligue 1
Younn Zahary, pro depuis février, compte déjà onze apparitions en Ligue 1 © Maxppp - Thomas Brégardis

Caen, France

Depuis juin, le SM Caen a fait signer professionnel en deux vagues dix jeunes de son centre de formation : quatre en juin ( Jessy Deminguet, Yoël Armougom, Thomas Callens et Issa Marega qui a depuis résilié) et six autres depuis novembre (Evens Joseph, Younn Zahary, Brice Tutu, Johann Lepenant, Marvin Golitin et Herman Moussaki).

Sécuriser et faire des paris sur l'avenir

"Forcément il y a une part de spéculation dans tout cela, explique Stéphane Nado, le directeur du centre de formation du SM Caen. Le marché évolue de cette manière là, de sécuriser les jeunes joueurs le plus tôt possible. L'environnement est ultra-concurrentiel, franco-français mais aussi européen.

On a des garçons de qualité qui ne sont pas forcément tous prêts tout de suite mais on est convaincu que dans les deux-trois années à venir une grande partie de ces garçons vont pouvoir jouer sur le Stade d'Ornano."

Quel coût?

Le Centre de formation représente environ 10% du budget du SM Caen selon le club. Et les émoluments de ces jeunes pros dépendent de la valeur et des négociations de chacun.

"La convention collective du football appelée la charte professionnelle donne un minimum qui est autour de 3000 euros, précise le directeur général du SM Caen Arnaud Tanguy. A Malherbe, généralement on donne des contrats à la charte voire un petit peu des contrats boostés donc c'est de cette ordre de grandeur-là."

Des joueurs déjà présents dans l'équipe pro

Sur ces dix jeunes nouveaux professionnels, cinq ont déjà débuté en Ligue 1 (Deminguet, Armougom, Joseph, Zahary et Moussaki). Ils cumulent à eux-cinq 73 apparitions en Ligue 1.

Et face à Reims, sur les onze caennais qui ont terminé la rencontre, six avaient fait leur classe au centre de formation dont quatre néo-pro.