Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Gilles Sergent : " Je n'imagine pas que la commission ferme l'affaire purement et simplement"

Gilles Sergent est intervenu dans l'émission Allo Malherbe ce lundi. Le président du SM Caen est revenu sur l'affaire Desplat. Il espère que les suspicions de match arrangé qui ont visé son club et Angers n'en resteront pas là. Il dénonce les conséquences provoquées sur aussi peu de fondement.

Gilles Sergent, le président du Stade Malherbe de Caen.
Gilles Sergent, le président du Stade Malherbe de Caen. © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Le président du SM Caen est intervenu lors de l'émission Allo Malherbe ce lundi .

Gilles Sergent est revenu sur les suspicions d'arrangement lors du match entre le SM Caen et Angers (0-1) soulevées par Bertrand Desplat, le président de Guingamp.

La commission de discipline de la Ligue de Football Professionnelle se réunira ce mercredi pour donner ses conclusions et les suites à donner à cette affaire.

Gilles Sergent ne cache pas que devant la faiblesse des faits reprochés, il espère que cette affaire ne s'arrêtera pas sur un simple blanchiment de son club.

_"_On pensait que cette affaire était sans fondement. C'est encore plus dingue que prévu puisque c'est une blague sur snapchat qui a généré le coup de fil de Bertrand Desplat à la Ligue et l'intervention du directeur général de la Ligue de façon nous semble-t'il disproportionné.

On fera valoir notre position mercredi soir et peut-être au delà de cette commission.

On ne trouve pas normal qu'avec aussi peu de fondement le président de Guingamp puisse créer ce qui s'est passé derrière et puisse intervenir sur le match.

On ne trouve pas normal que l'arbitre ait été prévenu. On trouve encore moins normal que les capitaines aient été prévenus et on trouve inadmissible que l'image du SCO d'Angers et celle du SM Caen aient été salies même si à l'arrivée on est totalement blanchi, j'imagine.

Il n'en reste pas moins que les traces restes. _On a noté pas moins de 35 publications parlant de match truqué_. J'imagine pas que la commission dise " on ferme cette affaire purement et simplement."