Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football DOSSIER : Ligue 1 : résultats, classement et calendrier

SM Caen : Gilles Sergent succède à Jean-François Fortin à la présidence

jeudi 17 mai 2018 à 21:30 - Mis à jour le jeudi 17 mai 2018 à 22:43 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin et France Bleu

Le SM Caen s'est doté d'un nouveau président au terme d'une journée de réunions et d'assemblées générales ce jeudi 17 mai 2018. L'élection de Gilles Sergent met un terme à seize ans de présidence sans discontinuer de Jean-François Fortin à la tête du club normand.

Gilles Sergent entouré de Fabrice Clément et Jean-Yves Mercier
Gilles Sergent entouré de Fabrice Clément et Jean-Yves Mercier © Radio France - Olivier Duc

Caen, France

Jean-François Fortin avait reconnu comme probable qu'il ne serait plus président à l'issue des assemblées générales du SMC-50 (les actionnaires minoritaires) et de la SASP du Stade Malherbe de Caen. Il ne s'était pas trompé. 

Les salariés et les jeunes du centre de formation n'ont pas attendu la fin de la première assemblée générale pour venir saluer et offrir une haie d'honneur à celui qui aura été à la tête de leur club pendant près de 18 ans. Jean-François Fortin n'a pas caché son émotion et ses larmes  avant de poursuivre la réunion.

Vous ne savez pas le plaisir que cela me fait. Je vous adore tous, allez salut !

Le président Fortin a eu droit à une haie d'honneur des jeunes du centre de formation et des salariés - Radio France
Le président Fortin a eu droit à une haie d'honneur des jeunes du centre de formation et des salariés © Radio France - Olivier Duc

A la sortie de l'assemblée générale des actionnaires minoritaires qui aura duré près de trois heures et quart, l'un d'entre eux a confirmé que Gilles Sergent, l'ancien président du conseil de surveillance prenait la suite de Jean-François Fortin pour mener un projet "sportif ambitieux avec une équipe renouvelée." Et près de cinq heures après le début des réunions, Gilles Sergent est sorti entouré des nouveau membres du directoire et d'un conseil de surveillance désormais présidé par Jean-Claude Lechanoine et composé de neuf membres dont ne fait plus partie Jean-François Fortin.

Je suis très fier d'aller au bout de ma passion, de porter ce projet, explique ému Gilles Sergent. On se met au boulot. Il ne faut pas oublier que la priorité de la semaine, c'est le match de samedi, tous derrière Malherbe.

Le directoire du SM Caen est désormais composé de Jean-Yves Mercier, Gilles Sergent, Jean-Marie Piranda, Jacky Rihouet et Fabrice Clément.

Ils ont tout. Ils ont les clés du camion. Bonne chance mais la façon de faire est dégoûtante (un des actionnaires minoritaires)

Ce changement de présidence fait également grincer des dents. Plus tôt dans la journée, Laurent Buisson, un des actionnaires minoritaires n'avait pas mâché ses mots en sortant de la salle. "Ce que je vous dit n'est pas la vérité, c'est mon interprétation. Jean-François ne méritait pas cette sortie. C'est extraordinaire parce que Jean François leur laisse un club avec beaucoup d'argent. Là, ils vont passer avec 20 millions de fonds propre avec la vente de Lemar, avec un projet qu'on a fait. Donc ils ont tout. Ils ont les clés du camion. Bonne chance mais la façon de faire est dégoûtante."

Il faut respecter l'institution Malherbe (Gilles Sergent, nouveau président du SMC)

Gilles Sergent n'a pas caché qu'il aurait souhaité une autre issue et une autre sortie pour Jean-François Fortin, après plusieurs mois de bras de fer. "J'ai été pendant treize ans au directoire avec Michel Besneville et Jean-François Fortin. Cette institution Malherbe, il faut la respecter. Même si cela ne finit pas tout à fait comme les uns et les autres on aurait souhaité, il faut respecter l'institution Malherbe. Très sincèrement on a tout fait pour que cela ne se passe pas tout à fait comme cela."

Le Stade Malherbe de Caen change donc de gouvernance à 48h d'aller chercher son maintien contre le PSG lors de la dernière journée de Ligue 1.