Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Football

Le SM Caen se déplace à Strasbourg avec ses ailes rognées

lundi 27 novembre 2017 à 14:45 Par Olivier Duc, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Cotentin

Le Stade Malherbe de Caen se déplace ce mardi soir à Strasbourg lors de la 15e journée de Ligue 1. Outre leur défenseur Damien Da Silva, les footballeurs caennais devront se passer de nombreux joueurs du milieu de terrain (Vincent Bessat, Christian Kouakou, Hervé Bazile et Jan Repas).

Christian Kouakou sera absent du déplacement à Strasbourg comme Jan Repas, Hervé Bazile, Vincent Bessat et Damien Da Silva
Christian Kouakou sera absent du déplacement à Strasbourg comme Jan Repas, Hervé Bazile, Vincent Bessat et Damien Da Silva © Maxppp - Stéphane Geufroi

Caen, France

Le SM Caen va se rendre en Alsace privé de nombreux titulaires. Le défenseur Damien Da Silva et les milieux de terrain Hervé Bazile, Jan Repas et Christian Kouakou reviendront en fin de semaine. Aucune date de reprise en revanche pour Vincent Bessat, touché au mollet et sorti en cours de matchs contre Bordeaux (1-0).

Patrice Garande devra donc composer avec les ailes de son milieu de terrain rognées mais le coach caennais ne dramatise pas d'abord en ironisant ("on passera par le centre") puis en prenant exemple des deux blessures qui auraient pu pénaliser son équipe le week-end dernier face à Bordeaux.

Même si on peut penser qu'on est diminué parce que tel ou tel joueur n'est pas là, on peut compenser par une unité de groupe. Patrice Garande

"C'est pour cela que j'insiste beaucoup sur l'état d'esprit, sur l'attitude. Parce que même si on peut penser qu'on est diminué parce que tel ou tel joueur n'est pas là, on peut compenser par une unité de groupe. C'est ce qui m'a beaucoup plu contre Bordeaux (1-0). Ce n'est pas facile quand le coach vous donne une équipe le matin et que trois minutes avant le coup d'envoi il y a un joueur qui ne peut pas jouer (Damien Da Silva). Les joueurs ont su rester concentré sur l'essentiel, le match, sans se poser de questions. Et cela marche. Quand Vincent (Bessat) sort, Jordan (Nokololo) rentre très bien et cela fonctionne."

L'ambiance de la Meinau

Le stade Malherbe de Caen n'a plus joué en Alsace contre Strasbourg depuis septembre 2009 (2-2) avant la rétrogradation du Racing en National puis sa liquidation en 2011. "Je pense que cela va être très difficile là-bas, estime le défenseur caennais Alex Djiku. On connaît leur public. On sait que c'est comme un douzième homme pour eux (24.419 spectateurs en moyenne cette saison). Je pense qu'ils vont attaquer fort la rencontre et qu'il faudra répondre présent d'entrée. C'est là où cela va se jouer."

Un départ (presque) aussi bon que la saison 2015-2016

Au bout de 14 journées, le SM Caen compte un succès de moins que la saison où le club normand a terminé 7e du championnat. Mais il reste encore en lice en Coupe de la Ligue contrairement à il y a deux ans. Les Caennais comptent 22 pts avec encore 5 rendez-vous en Ligue 1 d'ici la trêve soit quinze points mis en jeu. Ils avaient fini l'année 2015 au 4e rang avec 30 pts.

Le Chiffre : 5

Le stade Malherbe de Caen s'est imposé 1-0 face à Bordeaux. C'est la 5e fois que les footballeurs caennais s'imposent sur ce score en championnat. Personne n'a fait autant en Ligue 1 cette saison. C'est même la 6e fois si l'on y ajoute la qualification en Coupe de la Ligue à Lorient (1-0).

Le Groupe caennais : le retour des jeunes du centre de formation

L'officialisation du groupe de 18 joueurs retenu par Patrice Garande a pris du retard en raison d'un contrôle antidopage inopiné ce lundi matin avec prise de sang et test d'urine pour dix et quinze joueurs.

Les différentes absences permettent le retour de trois jeunes du centre de formation parmi les 18 (Armougon, Deminguet et Avounou) ainsi que de Stef Peeters.

Les 18 : Rémy Vercoutre (g), Brice Samba (g) - Joël Armougom, Frédéric Guilbert, Alexander Djiku, Romain Genevois, Adama Mbengue, Ismaël Diomandé - Jordan Nkololo, Youssef Aït Bennasser, Julien Féret (C), Durel Avounou, Jessy Deminguet, Stef Peeters, Jonathan Delaplace, Baïssama Sankoh - Ronny Rodelin, Ivan Santini.