Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

SM Caen - Jonathan Rivierez : "Je n'ai pas beaucoup d'amis attaquants"

Jonathan Rivierez est le seul joueur du SM Caen à avoir joué l'intégralité des rencontres de Ligue 2. Ni blessé ni suspendu, le défenseur caennais peut espérer jouer plus de trente matchs de championnat cette saison, ce qu'il n'a fait qu'une seule fois ces onze dernières années.

Jonathan Rivierez (ici contre Troyes) n'a pas manqué une minute de jeu en championnat
Jonathan Rivierez (ici contre Troyes) n'a pas manqué une minute de jeu en championnat © Maxppp - Stéphane Geufroi

Si la saison qu'il vit avec le SM Caen est plus compliquée qu'il ne s'y attendait, Jonathan Rivierez a au moins la satisfaction d'avoir un temps de jeu complet. Le défenseur caennais n'a pas manqué la moindre minute en championnat. Une satisfaction pour un joueur qui n'avait pas eu un tel temps de jeu depuis six saisons.

"Je n'avais jamais enchaîné comme ça depuis mon passage au Havre. C'est peut-être aussi pour cela que j'ai cette fraîcheur mentale aujourd'hui. 

J'espère la faire durer jusqu'à la fin de saison. Il y a d'abord eu la concurrence qui a été dure à Metz. Je me suis fait opérer aussi deux fois des genoux lors de deux saisons différentes (En 2015 et fin 2018). Ça m'a éloigné des terrains et  puis après l'équipe tournait. Pour un coach c'était difficile de me remettre dans l'équipe et de sortir les joueurs qui étaient performants. Voilà pourquoi j'ai moins joué aussi les saisons d'avant."

Remporter un duel est pour moi ce qu'il y a de plus beau dans le football

Dans un poste exposé au sein de la charnière centrale caennaise, il a évité les suspensions malgré quatre cartons jaunes. Il n'a d'ailleurs pris qu'un seul rouge ces huit dernières saisons.

"J'essaye de défendre proprement. Parfois c'est difficile. Cela me réussit. Après, si je prends un rouge et que l'on gagne certains matchs, cela me convient aussi.

Remporter un duel est pour moi ce qu'il y a de plus beau dans le football aujourd'hui."

Je n'ai pas beaucoup d'amis attaquants. Tant mieux. Cela veut dire que je peux leur mettre des coups tout en restant bien sûr dans le jeu.

Jonathan Rivierez ne s'économise pourtant pas dans les duels et dans le jeu du chat et de la souris avec les attaquants adverses.

"Je n'ai pas beaucoup d'amis attaquants. Cela ne me pose pas problème. Après les matchs, on se sert la main mais je n'ai pas beaucoup d'amis attaquants. Tant mieux. Cela veut dire que je peux leur mettre des coups tout en restant bien sûr dans le jeu et sans faire de grosses fautes." 

Ce samedi, il va retrouver la pelouse du Stade Bollaert où il avait vécu une soirée mouvementée le 13 mai 2016. Battus par le RC Lens, Jonathan Rivierez et le FC Metz avaient été à deux doigts de rater la montée en Ligue 1 à la dernière journée malgré trois pts d'avance et un goal-average confortable (+6) sur leur poursuivant havrais.

"On jouait sans connaître le score du Havre alors qu'on était mené un à zéro. Cela s'est joué au plus grand nombre de buts marqués. On est monté pour un but sur toute une saison. Ce n'est rien, un but. 

On voyait le banc qui s'agitait mais on n'était pas sûr. En plus ils me semblent que les Havrais font une barre ou un poteau à la dernière minute. On a poussé un grand ouf et à la fin c'était le plus grand des bonheurs."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu