Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Fabrice Clément : "On ne fera pas d'effets d'annonces en disant que l'on joue la remontée immédiate en Ligue 1"

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu Cotentin

Le président du Stade Malherbe de Caen, Fabrice Clément était l'invité de France Bleu Normandie Matin. Au lendemain de la reprise, il est revenu sur le mercato du club caennais (Djiku, Samba, Fajr...), les valeurs qu'il entend inculquer à Malherbe et les objectifs de l'équipe reléguée en Ligue 2.

Fabrice Clément est président du Stade Malherbe depuis le 1er juin
Fabrice Clément est président du Stade Malherbe depuis le 1er juin © Radio France - Olivier Duc

Fabrice Clément était l'invité de France Bleu Normandie Matin. Entré au directoire du SM Caen en mai 2018, l'ancien président de Granville a pris la succession de Gilles Sergent à la tête du club de football normand le 1er juin dernier. Il a fait le point sur l'actualité du SMC.

Le président du Stade Malherbe, Fabrice Clément, invité de France Bleu Normandie Matin

Est-ce que la relégation en Ligue 2 a été digérée ?

Oui, par la force des choses, car on ne peut pas revenir dessus. Quand on y pense, elle fait toujours mal à la tête. Mais il faut que l'on avance. Notre avenir se dessine en Ligue 2. Et on est déjà au travail.

Recruté comme directeur du recrutement en fin de saison dernière, Yohann Eudeline est déjà nommé directeur sportif. Son champ de compétences s'élargit ou il s'agit d'un changement d'intitulé de poste ?

C'est effectivement un élargissement de ses compétences. Yohann Eudeline est chargé d'accompagner et de manager toutes les composantes qui gravitent autour de l'équipe professionnel. C'était prévu dans le scénario Ligue 2. Car si nous restions en Ligue 1, on voulait scinder l'activité du recrutement et de la direction sportive en deux postes distincts.

Dans un mois c'est le coup d'envoi de la saison. Vous êtes en train de dessiner l'effectif de la saison, aussi bien en terme de départs que d'arrivée...

Indépendamment de la relégation c'est le lot de tous les mercatos. On travail sur les arrivées de postes et de profils que l'on estime nécessaire dont l'arrivée d'Antohny Gonçalves. Concernant les départs, Alexander Djiku a un bon de sortie. Pour le reste, on discute avec les joueurs et leurs agents.

Les annonces peuvent être assez rapides ? Pour votre gardien Brice Samba notamment ?

Assez rapide je ne sais pas ce que vous appelez assez rapide. Mais il y a aujourd'hui des situations contractuelles. Et il faut que tout le monde s'entendent. Il faut qu'un club qui serait intéressé par Brice se mette d'accord avec nous. Aujourd'hui ce n'est pas le cas. Il y a des échanges, des souhaits émis. Mais pour l'instant rien de concret.

Votre première recrue est déjà à l'entraînement. Anthony Gonçalves est un milieu d'expérience, connu pour son état d'esprit de conquérant, de joueur physique aussi. C'est typiquement l'image que vous voulez que l'on associe désormais à Malherbe ?

Anthony est d'abord un bon joueur de foot en Ligue 1 avec une grosse expérience de Ligue 2. C'est d'abord cela qui nous plait chez lui. En parallèle, il y a son état d'esprit et son attitude. Cela correspond aux valeurs que l'on veut montrer à Malherbe. Ce que l'on a pas suffisamment vu sur le terrain la saison passée.

Vous arrivez à attirer des joueurs ?

En tout cas on a un projet crédible, audible. Quand on rencontre des joueurs, des agents et avant des entraîneurs, l'image du Stade Malherbe est belle. Beaucoup nous disent que c'est un potentiel de Ligue 1. Et le projet que l'on veut mener là, c'est de démontrer que le SMC a sa place de façon pérenne et durable en Ligue 1.

La semaine dernière, le milieu de terrain et capitaine de l'équipe Fayçal Fajr, actuellement en sélection, s'est lâché dans un entretien dans France Football. Il a notamment déclaré qu'il n'avait pas envie de jouer à Caen, en Ligue 2. Vous en pensez quoi ? Fajr n'a plus rien à faire à Malherbe ?

J'ai entendu Fayçal se lâcher bien plus que ça. Après il s'exprime avec ses mots. Il est franc du collier, direct. Il ne faut pas prendre ombrage de ces propos là. Après sur le fond, cela revient à ce que je vous ai dit. Qu'un club nous contacte via son agent pour nous dire qu'il y a une proposition intéressante pour le Stade Malherbe.

Vous avez besoin d'alléger la masse salariale ?

Oui sur peut-être une ou deux unités, mais les contrats des joueurs prévoient un salaire Ligue 1 et un salaire ligue 2. Les finances du club ne sont pas en danger sur ce niveau là.

Quel objectif vous fixez à votre entraîneur Rui Almeida et à vos joueurs ? La remontée en Ligue 1 ? Une participation aux barrages ?

Je ne sais pas si on peut le présenter comme ça. On va voir avec quel effectif on attaquera la saison dans un mois. Ce qui est sûr, c'est que l'on ne veut pas se tromper d'objectifs, faire des effets d'annonces et dire : "on vise la remontée directe." Est-ce que l'on fera partie des favoris ? Probablement. On veut construire quelque chose de durable. Cela prendra peut être une, deux ou trois saisons. Mais on aime trop gagner pour ne pas être ambitieux.

La saison passée la défiance a été forte entre les supporters et les dirigeants. Vous avez un mot pour eux ?

Je les ai rencontré très rapidement après mon entrée en fonction, au début du mois. Leurs attentes sont claires. Ils veulent être fiers de leurs joueurs, de leur équipe et de leur club. Une fois que l'on a dit ça, c'est à nous de faire le travail dans le club, dans l’attitude des joueurs pour qu'ils retrouvent cette fierté.

  • La saison 2019/2020 du Stade Malherbe en Ligue 2 sera à suivre sur France Bleu Normandie dès le 26 juillet prochain. France Bleu la seule radio à commenter les matchs du SMC à domicile comme à l'extérieur.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess